Olivier Krumbholz
Olivier Krumbholz sélectionneur de l'équipe de France féminine de handball | FRANCK FIFE / afp

Mondial de handball : "les joueuses sont au bord de la falaise" selon Olivier Krumbholz

Publié le , modifié le

Après les deux contre-performances pour ses deux premiers matches du Mondial au Japon, l’équipe de France féminine de handball profite de son jour de repos pour soigner les têtes et "se remettre en ordre de bataille" comme l'a affirmé Olivier Krumbholz.

"On va remettre sérieusement de l’ordre dans la maison", Olivier Krumbholz s’est confié ce lundi aux medias présents auprès de l’équipe de France au Japon. Le sélectionneur aurait convoqué une réunion de crise ce lundi pour remettre ses joueuses "en ordre de bataille". "On a eu des réunions collectives et individuelles, on va reprendre les entretiens avec chaque joueuse. On a un rendez-vous très important ce lundi, j’espère enfin faire passer ce message : on peut le faire, mais pour l’instant, on ne le fait pas. Je ne sais pas si la rage se commande mais quand on en prend conscience, on peut essayer de réagir, a confié Krumbholz dans les colonnes du DNA et l’Equipe. Les joueuses ne sont plus au pied du mur, elles sont au bord de la falaise. Il n’y a plus de question à se poser, ça va les aider à retrouver cette rage."

"Il faut qu'on se remette en cause"

Une réunion pour opérer un déclic indispensable au collectif pour éviter une élimination précoce du Mondial. "Je pense que la compétition a été mal abordée dans pas mal de têtes. Cela fait deux ans qu'on travaille dans le bonheur de réussir. Aujourd'hui, il faut qu'on se remette en cause, tous, le coach aussi. Il y a peut-être une forme de confort, je n’en sais rien. Mais on est avec elles, il faut qu'on trouve les clés.", explique le sélectionneur.

Les Françaises doivent donc évacuer leur frustration et reprendre confiance dès ce mardi face à l’Australie, l’adversaire supposé le plus faible du groupe (11h). Dans cette situation, le sélectionneur des Bleues doit agir dans l’urgence peu importe le niveau d'adversité. "Je veux qu’on fasse un excellent match parce que le goal-average peut avoir une importance à la fin de ce tour. Aujourd’hui, on n’est plus dans l’optique de faire tourner pour avoir du jus en finale. Je vais manager pour gagner, pour remettre les filles dans la bonne dynamique. Faire jouer une jeune pour préserver une ancienne, ça n’existera pas mardi."

à voir aussi Mondial de handball : "Il y a un petit malaise", selon Olivier Krumbholz Mondial de handball : "Il y a un petit malaise", selon Olivier Krumbholz
France tv sport francetvsport

Championnat du Monde de Handball