Equipe de France de handball
L'équipe de France féminine de handball au Championnat du monde 2019 | FFHandball-S.Pillaud

Mondial de handball : L'équipe de France n'a pas "déjoué la fatalité"

Publié le , modifié le

Comme en 2017 et en 2018, l’équipe de France féminine de handball n’a pas corrigé cette année sa mauvaise habitude de s’incliner pour son entrée en lice dans la compétition. Si lors du Mondial et de l’Euro, les Bleues ont réussi à se reprendre pour terminer en apothéose avec le titre à l’arrivée, cette année la défaite contre la Corée du Sud (29-27) pourrait faire des dégâts.

Faut-il perdre son premier match pour remporter la compétition ? Jusqu’ici l’équipe de France féminine de handball a trouvé dans ses défaites du premier jour un porte-bonheur. Lors du Mondial 2017 puis à l’Euro 2018, les Françaises s’étaient inclinées d’entrée avant d’accrocher l’or à leur cou. Mais cette année la recette sera-t-elle aussi savoureuse à la fin ?

Situation de crise ? 

"Une mauvaise habitude" qui n’est pas vraiment au goût d’Olivier Krumbholz : "Le match contre les Russes l’an dernier à l’Euro, et celui-là, n’ont rien à voir. Les Russes étaient très bons ce jour là, ils étaient plus forts que nous. Aujourd’hui la Corée a bien joué mais ce n’est pas une équipe plus forte que nous. On aurait dû l’emporter si on avait joué à notre niveau." Pour Manon Houette : "Le premier match est toujours visiblement compliqué pour nous. Nous avions envie de déjouer cette fatalité."  

Mais cette fois le contexte n’est plus le même ! Dans une poule B relevée avec cette fameuse Corée du Sud mais aussi l’Allemagne, le Brésil et le Danemark (l’Australie complétant le groupe mais étant l'adversaire le plus faible ndlr.), la France va livrer un match à cinq pour trois places qualificatives au tour principal. Cette défaite est donc "déjà un joker grillé " précise Béatrice Edwige ce qui ne laisse plus le droit à l’erreur. "Nous ne sommes pas éliminés bien sûr mais c’est une très mauvaise nouvelle." regrette Krumbholz. Ce dernier avait néanmoins déjà évoqué ce risque avant le début du Mondial : "La France peut sortir au premier tour, ceux qui ne le croient pas se trompent."

"On n’a pas beaucoup de temps pour se préparer"

Car le nouveau format condamne désormais les Bleues à relever la tête en moins de 24 heures, contrairement aux années passées où elles avaient pu bénéficier d’un jour de repos pour se remettre dans le droit chemin.  "J’essaie de vite me projeter à demain car ce sera un jeu diamétralement opposé avec le Brésil, confie la capitaine et gardienne Amandine Leynaud. On n’a pas beaucoup de temps pour se préparer. Nous n’avons pas le choix de tourner très vite la page de ce soir.

Dès ce dimanche (à 7h en France), les Bleues seront de nouveau sur le terrain face à des Brésiliennes dans la même situation après leur défaite contre l’Allemagne. "Il faut se lâcher, dès demain contre le Brésil. Il va falloir s’imposer physiquement et à la course. Ça sera un match au couteau.", rappelle le sélectionneur des Bleues qui aurait parlé de situation de crise à ses joueuses.

à voir aussi Mondial de handball : Revivez la victoire de la Corée du Sud sur la France (29-27) Mondial de handball : Revivez la victoire de la Corée du Sud sur la France (29-27)

Championnat du Monde de Handball