Eun Hee Ryu
La Sud-Coréenne Eun Hee Ryu (au centre) a fait vivre un calvaire à l'équipe de France | FFHandball-S.Pillaud

Mondial de handball : La France s'incline face à la Corée du Sud et manque encore son entrée en lice

Publié le , modifié le

Tenante du titre, l'équipe de France féminine de handball s'est inclinée pour son entrée en lice au Championnat du monde. Au Japon, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont plié sous l'intensité des Sud-Coréennes portées par la joueuse du Paris 92 Eun Hee Ryu. Une défaite 29-27, qui complique sérieusement la tâche de cette équipe de France dans une Poule B très relevée et qui n'a déjà plus le droit à l'erreur. Il faudra relever la tête dès ce dimanche face au Brésil (7h).

Cette équipe de France a décidément un problème avec ses entames de compétition. Comme au Mondial en 2017 face à la Slovénie, puis à l’Euro contre la Russie, les Bleues se sont inclinées pour leur entrée en lice dans ce Championnat du monde au Japon face à la Corée du Sud (29-27). Les Bleues ont donc déjà grillé leur joker et se retrouvent "au pied du mur" comme l'a signalé Olivier Krumbholz à la fin du match avant de retrouver dès demain matin (7h) le Brésil qui s'est incliné contre l'Allemagne. 

Un jeu atypique qui a fait mouche 

"Elles ont un jeu où elles ont une dépense d’énergie qui est énorme ce qui fait qu’elles sont souvent très fortes en première semaine." Estelle Nze Minko et les Françaises le savaient et elles se sont pris les pieds dans le tapis. Face à des Sud-Coréennes au jeu atypique, les Tricolores n'ont jamais pu imposer leur style de jeu et ont fait preuve d'un énorme manque de constance pour faire douter leur adversaire. Devant en première période, les coéquipières d’Amandine Leynaud, qui a tenu la maison bleue dans les 30 premières minutes, n’ont pas pu se détacher prenant seulement un avantage maximum de trois buts d’avance. Un écart suffisant pour des Coréennes bien menées par la joueuse du Paris 92 Eun Hee Ryu pour  regagner le vestiaire avec un petit but de retard (13-12).

"Quand on a eu les ballons, on a fait preuve de maladresse, elles (les Sud-Coréennes) sont restées plus constantes.", analysait le sélectionneur au micro de Bein Sports. Car en effet, les Bleues sortent de cette rencontre avec une réussite au tir de moins de 50%. Tombée dans la précipitation, l'équipe de France a accumulé les pertes de balles, impardonnable à ce niveau là. Une chute de confiance qui s'est traduit face en attaque où les Françaises ont buté sur une gardienne inspirée tout en manquant de réussite touchant plusieurs fois les montants.

Passant en tête à partir de la 47e minute, les Sud-Coréennes ont fait grimper l'avantage jusqu'à +4 et n'ont plus lâché cet avantage. Car en défense les Françaises ont été transpercées, surprises par les débordements atypiques des Coréennes, perdant énormément de un contre un. "On a perdu beaucoup de duels." a ajouté Olivier Krumbholz.  Le trou d'air du début de deuxième période a aussi coïncidé avec la sortie d'Amandine Leynaud dans le but français. Sa doublure, Catherine à Gabriel a connu quatre minutes compliquées pour ses premiers pas dans un Championnat du monde. 

La joueuse : Eun Hee Ryu

C'est la première Sud-Coréenne à évoluer dans le championnat de France. Coéquipière d'Allison Pineau au Paris 92 Eun Hee Ryu a fait des misères aux Françaises. "On n'a pas su contrôler Ryu", regrettait Krumbholz et à juste titre. Femme du match, elle a inscrit 12 buts sur ses 17 tentatives envoyant notamment quelques missiles dans la lucarne d'Amandine Leynaud. Il n'en fallait pas moins pour renverser les Championnes du monde en titre et Ryu n'a pas failli dans son rôle de leader.

Championnat du Monde de Handball