Estelle Nze Minko
Estelle Nze Minko et les Bleues n'ont pas tremblé. | AFP

Mondial de handball : la France écrase l'Australie et s'offre une première victoire

Publié le , modifié le

Sérieuses et appliquées, les joueuses de l'équipe de France de handball ont écrasé l'Australie 46-7. Les filles d'Olivier Krumbholz s'offrent leur premier succès et lancent enfin leur Mondial avant le choc décisif face à l'Allemagne dans 24 heures (mercredi à 11h).

Sur la feuille de route, cette rencontre face à l'Australie devait permettre à l'équipe de France de faire tourner, donner du temps de jeu aux jeunes joueuses et reposer les organismes mis à l’épreuve par le rythme effréné de ce début de compétition. Mais après les deux premières rencontres soldées par une défaite, contre la Corée du Sud (27-29), et un nul face au Brésil (19-19), les plans ont changé.

Les Bleues soignent le goal-average 

Face à l'équipe la plus faible du groupe, les Bleues se sont donc retrouvées en mission et c’est un sept de départ expérimenté et remonté qui a démarré la rencontre. "Je vais manager pour gagner, pour remettre les filles dans la bonne dynamique. Faire jouer une jeune pour préserver une ancienne, ça n’existera pas, déclarait la veille Olivier Krumbholz. Je veux que l’on fasse un excellent match parce que le goal-average va compter."

Le coach a été servi. Si la performance reste à relativiser face à une telle adversité, l’attaque tricolore a agi comme un rouleau compresseur empilant les buts. Seulement 7 unités encaissées pour 46 pions infligés, soit un nouveau record dans une grande compétition pour l'équipe de France depuis le Mondial 2011 (41 buts face au Japon). Appliquées, les Bleues au visage fermé et concentré ont laissé place aux sourires au fil des buts et des minutes.  Le plus satisfaisant : la variété dans le jeu français. Des ailières retrouvées pour décoller et fusiller la gardienne australienne, des tirs de loin enfin au fond et le jeu avec pivot toujours aussi efficace. La France a respecté ses fondamentaux pour finir une rencontre qui a tourné à l'entrainement.

Si l'attaque s'est remise dans le droit chemin, la défense, point fort des Bleues, a été toute aussi performante. Catherine Gabriel, joueuse du match, a passé une rencontre paisible sans avoir à s’employer mais terminant avec 11 arrêts à 61% de réussite. Amandine Leynaud ménagée après deux gros premiers match dans le but, la gardienne nantaise a vu ses coéquipières mettre l’intensité et l’agressivité nécessaire pendant 60 minutes. "Je ne voulais plus m’arrêter, je voulais courir avec elles, j’allais jusqu’au milieu du terrain.", s'est amusée Gabriel au micro de Bein Sports

Mondial de handball : la France écrase l'Australie et s'offre une première victoire
© FFHandball/S.Pillaud

Confiance retrouvée avant d'affronter l'Allemagne

Pour ce festival offensif, toutes les joueuses, ou presque, ont participé au spectacle avec 13 buteuses sur les 14 joueuses de champ. Seul Catherine Gabriel et Béatrice Edwige n'ont pas marqué. Et pour rendre la copie encore plus propre, sept d'entre elles n'ont manqué le moindre tir, Pauline Coatanea terminant meilleure buteuse du match avec un joli 7/7.

Après une réunion de crise hier, Olivier Krumbholz est "pleinement satisfait" de la prestation de ses joueuses : "On a retrouvé des joueuses libérées, c’était un bon match pour préparer deux adversaires bien plus forts." Car dès mercredi, dans 24 heures, la France retrouve l'Allemagne pour un match décisif pour l'avenir avant de retrouver le Danemark vendredi pour la dernière rencontre du tour préliminaire. "On est dans l’obligation de gagner les deux prochains matches. Il faut assumer, on a fait deux mauvais matches si on gagne les deux on ira au tour principal.", souligne le sélectionneur. La machine bleue est lancée.

à voir aussi Mondial de handball : Gnonsiane Niombla remplace Camille Ayglon-Saurina Mondial de handball : Gnonsiane Niombla remplace Camille Ayglon-Saurina

Championnat du Monde de Handball