Mondial de handball : Kentin Mahé, le maître à jouer de l'équipe de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Kentin Mahé
Kentin Mahé (à droite) au duel avec l'Islandais Elvar Jonsson. | Petr David Josek / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sans Nikola Karabatic, habituel dépositaire du jeu français, Kentin Mahé a une nouvelle fois pris son habit de lumière ce vendredi soir pour guider les Bleus. Meilleur buteur des Tricolores sur ce Mondial, il a dicté le tempo de ses coéquipiers pour les mener vers une victoire à l'arrachée contre l'Islande (28-26).

En équipe de France, il avait plus l'habitude de jouer au poste d'ailier à ses débuts. Au mois d’octobre, quand la nouvelle de la rupture du ligament croisé antérieur du genou droit de Nikola Karabatic est tombée, les regards se sont logiquement tournés vers Kentin Mahé. En l’absence de la star incontestable depuis une dizaine d’années, c’est le joueur de Vezprem, en Hongrie, qui a la lourde tâche de mener le jeu des Bleus. Un rôle qu'il occupe en club, au gré de sa carrière, que ce soit à Gummersbach, Hambourg, Flensburg ou aujourd'hui en Hongrie.

Depuis le début de la compétition, le contrat est rempli et le fils de Pascal Mahé, ancien Barjot, a fait étalage de son talent pour guider les siens à une victoire accrochée contre l’Islande (28-26).

à voir aussi Mondial de handball : La France reste invaincue en dominant l'Islande (28-26) grâce à ses individualités et se rapproche des quarts Mondial de handball : La France reste invaincue en dominant l'Islande (28-26) grâce à ses individualités et se rapproche des quarts

Dans la lignée de son début de Mondial, Kentin Mahé a été une nouvelle fois inspiré ce vendredi soir. Auteur de cinq buts, grâce à quelques prouesses individuelles, le demi-centre est le meilleur buteur de l’équipe de France sur ces Championnats du monde (27 buts) devant Dika Mem, lui aussi très tranchant face à l’Islande (7  buts). Mahé n’a pas seulement fait trembler les filets, il a organisé le jeu de son équipe, gérant les temps forts et, surtout, les temps faibles.

Kentin Mahé sur le banc, la France en difficulté

Ce n'est sans doute pas un hasard si le plus gros temps faible des Bleus s'est déroulé alors qu’il ne foulait plus le terrain, en début de seconde période. C’est en son absence que son rôle si important a sauté aux yeux. Cloué sur le banc pendant près de quinze minutes, certainement avec la volonté pour Guillaume Gille de le préserver pour la fin de match, l’équipe de France a vu l’Islande revenir à sa hauteur avant de la voir la dépasser. Impuissant, Kentin Mahé voyait sa doublure Melvyn Richardson jouer la tête à l’envers, alternant les pertes de balles et les échecs au tir.

L’expérience du joueur formé en Allemagne, âgé de 29 ans, a fait la différence et a conduit son entraîneur Guillaume Gille à vite le remettre dans le bain pour éviter que l’Islande ne s’échappe. Déjà meilleur buteur des Bleus à l’Euro 2018 puis aux Mondiaux 2019, Kentin Mahé connaît le niveau international et les ingrédients nécessaires pour s’imposer. Lors de son retour sur le parquet, à quinze minutes du terme, le Parisien de naissance a pris soin du ballon, imposant de longues possessions à son équipe pour éviter d’offrir de nouvelles munitions sur jeu rapide aux Islandais. Il a parfaitement servi son pivot Ludovic Fabregas, auteur lui d’un 100% au tir (5/5).

Le niveau de Kentin Mahé compense l’absence de Nikola Karabatic et laisse augurer, en cas de retour du Parisien, un poste de demi-centre bien chargé aux Jeux Olympiques. Mais d’ici-là, le manque de doublure à cette position pourrait coûter cher à l’équipe de France en cas de jour sans pour le "remplaçant de luxe". Le Montpelliérain Melvyn Richardson, 24 ans à la fin du mois, s’est montré trop tendre ce vendredi soir pour suppléer son titulaire. Pour l’instant, la belle dynamique du joueur de Vezprem se poursuit après avoir déjà haussé le niveau des Bleus contre l’Algérie en seconde période. C’est désormais le Portugal qui se dresse sur sa route, dimanche soir.

Championnat du Monde de Handball