Didier Dinart, le sélectionneur de l'équipe de France
Didier Dinart, le sélectionneur de l'équipe de France | AFP - ANDREJ ISAKOVIC

Mondial 2019 : Didier Dinart emmène 17 joueurs en Allemagne mais pas Nikola Karabatic

Publié le , modifié le

L'équipe de France de handball a annoncé par le biais de son sélectionneur national Didier Dinart la liste pour le Mondial 2019 qui débute jeudi en Allemagne. 17 joueurs sont retenus, un de plus que ce qu'autorise le règlement. Caucheteux, Nyokas et Tournat n'y figurent pas, pas plus que Nikola Karabatic, encore insuffisamment remis de sa blessure.

C’est à 17 et non à 16 joueurs que l’équipe de France prendra la route pour l’Allemagne mercredi. Vers11h ce mardi, Didier Dinart et son adjoint Guillaume Gille ont dévoilé leur liste au groupe de 20 handballeurs français présents pour la préparation au Championnat du monde (10-27 janvier). Le sélectionneur et son staff ont donc choisi de se séparer de Raphaël Caucheteux, Olivier Nyokas et Nicolas Tournat. Ce dernier paie la concurrence à son poste. Le staff des Bleus a dû effectuer "un choix de riche" en se séparant du joueur de 24 ans. "C'est notre meilleur pivot de position, il l'a encore démontré samedi en réalisant un excellent match", a tenu à saluer Dinart au moment d'évoquer sa décision. 

Un choix complexe que le sélectionneur espère être le bon. "Je l’ai dit aux joueurs, si on fait les mauvais choix ils nous le reprocheront. On essaie d’être le plus pertinent possible pour éviter de se planter.", affirme le sélectionneur en préambule de dévoiler sa liste. 

Néanmoins, ce groupe est appelé à perdre l’un de ses membres avant le début de la compétition, car le règlement autorise seulement 16 joueurs sur la feuille de match. Un choix pour se "donner du temps" et ne pas «se précipiter», s’est défendu Didier Dinart. "Il peut encore se passer des choses, il faut rester mesurer. Il reste une réunion avec le staff technique, et on donnera notre liste définitive le matin du match contre le Brésil", explique-t-il.  

"Dans sa tête il n’a jamais abandonné l’idée d’être au Mondial"

Ensuite, il pourra en cours de compétition, s’il le souhaite, procéder à trois changement dans un groupe de 28 présélectionnés. Parmi eux Nikola Karabatic, grand absent de cette liste mondialiste, toujours pas à 100% suite à sa blessure au pied. "Dans sa tête il n’a jamais abandonné l’idée d’être au mondial, c’était nécessaire pour réussir sa rééducation.", confesse son frère et pivot des Bleus Luka Karabatic. " Il s’est toujours dit qu’il y avait une infime chance, c’est peut être pour cela qu’il récupère bien. Aujourd’hui ça me paraît compliqué, je ne l’ai jamais vu reprendre normalement." 

Lagarde le grand gagnant 

Si parmi les trois perdants de cette liste figurent deux joueurs du HBC Nantes, c’est bien un autre Nantais, Romaine Lagarde, qui est le grand gagnant. "Il peut apporter autres choses et être percutant. Il est monté en pression et s’est libéré lors du deuxième matches contre la Slovénie.", souligne le sélectionneur. Médaillé de bronze à l’Euro l’an dernier, Romain Lagarde fait partie de cette nouvelle génération avec les Dika Mem, Melvyn Richardson ou Ludovic Fabregas. C’est "un rêve de gosse qui se réalise" témoigne l’arrière gauche. "Porter le maillot pour ramener une étoile c’est forcément quelque chose de particulier et on va se donner à fond." 

Il en faudra pas moins à l’équipe de France pour décrocher un septième titre mondial, soit un troisième consécutif, chose qu’aucune équipe n’a réalisé jusqu’ici.  

Championnat du Monde de Handball