Camille Ayglon et Béatrice Edwige France handball Mondial 2017
La joie des handballeuses françaises Camille Ayglon (à gauche) et Béatrice Edwige. | Hendrik Schmidt / ZB / AFP

Mondial-2017: les Françaises solides sortent les Hongroises en 8e

Publié le , modifié le

Les Françaises se sont qualifiées pour les quarts de finale du championat du monde en l'emportant avec beaucoup de maîtrise face à la Hongrie (29-26) dimanche à Leipzig. Les Bleues ont certes alterné quelques séquences irrégulières, mais elles ont globalement dominé les débats, grâce à une solide organisation et de la rigueur défensive. En quarts de finale, les filles d'Olivier Krumbholz affronteront le Montenegro.

Même si leur jeu n'a pas toujours été très propre, avec quelques scories en attaque, les Françaises ont cependant livré une partie assez aboutie, en se mettant sur de bons rails, sans jamais en dévier. Au fil des minutes,  les vice-championnes olympiques ont progressé dans leurs attaques placées.  L'arrière Alexandra Lacrabère a été la plus efficace avec cinq buts. Le pivot Laurisa Landre a marqué quatre fois. La gardienne Amandine Leynaud a également été décisive, arrêtant notamment trois penalties.

Nettement supérieures aux Magyares, les Bleues ont toujours fait la course en tête et n'ont jamais été inquiétées. Même lorsque leurs adversaires ont eu quelques velléités de revenir au score, elles ont trouvé las occasions idoines pour se remettre en selle, se réorganiser, et remettre la pression. Les Françaises sont indiscutablement montées en puissance depuis le début du tournoi, et bénéficiant d'un tableau assez favorable (Les trois autres principaux prétendants au podium, la Norvège, tenante du titre, la Russie, championne olympique, et les Pays-Bas, étant dans l'autre moitié, ne peuvent pas la croiser avant la finale), elles peuvent nourrir bien des espoirs d'aller encore plus loin.En quête d'un troisième podium international d'affilée, elles affronteront le Monténégro ou la Serbie, mardi, toujours à Leipzig, pour une place dans le dernier carré.     

Christian Grégoire