Equipe de France de Handball
Equipe de France de Handball | Frank Cilius / AFP

Mondial 2017 : Des progrès à confirmer face à la Roumanie

Publié le , modifié le

Troisièmes de leur poule A avec un point de retard sur la Slovénie, juste devant l'Espagne qui compte aussi cinq unités, les Françaises doivent gagner face à la Roumanie ce soir, pour éviter d'affronter un adversaire coriace en huitième de finale.

Après un mauvais début de tournoi, voilà l'équipe de France dos au mur. Pas de crainte d'une élimination précoce en poule mais le spectre d'un huitième face à la Norvège, tenante du titre, qui donne déjà des sueurs froides. Cela arrivera si elles terminent à la 4e place de leur groupe. Pour l'instant les Françaises partagent la 3e place avec l'Espagne mais elles devancent les Ibères à la différence de buts. "Ce serait bien de gagner contre la Roumanie. On est sur la bonne voie, on a pratiqué un bon handball. Le match nul reflète bien la proximité des deux équipes », a commenté le sélectionneur Olivier Krumbholz, hier après le match nul de son équipe 25 - 25 contre l'Espagne. Il n'a pas tord. Par rapport à leur entame manquée du premier jour contre la Slovénie, et même à leurs deux victoires contre les modestes équipes d'Angola et du Paraguay, les coéquipières de Siraba Dembélé ont nettement progressé dans le jeu.

Landre et Zaadi, symboles des progrès réalisés

Solides en défense, elles ont été inspirées en attaque, à l'image du pivot Laurisa Landre, meilleure buteuse de la rencontre face à l'Espagne (4 buts) avec sa coéquipière de Metz, la demi-centre Grâce Zaadi. Il ne leur a manqué qu'un peu de justesse et de constance pour arracher la victoire. "On est un peu frustrée, mais le contenu y était et c'est ce qu'il faut retenir. Il faut absolument qu'on gagne car on a déjà grillé des jokers", a reconnu Zaadi.

En effet, la première place du groupe s'est définitivement éloignée pour l'équipe de France. Il faudra désormais dominer la Roumanie pour éviter la quatrième place, qui jetterait les Bleus dans les bras de la Norvège, en huitième de finale. Au vu des progrès affichés, c'est encore possible.