Ligue des champions - Chambéry et Montpellier battus

Publié le , modifié le

Chambéry, logiquement battu (30-19) dimanche à domicile par le champion d'Europe Barcelone, devra sceller sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions de handball jeudi chez les Suisses de Schaffhausen. éjà qualifié dans le groupe D, Montpellier a, lui, vu son futur parcours se compliquer en s'inclinant (29-28) chez un concurrent direct pour la troisième place, Leon, dans un autre duel franco-espagnol.

Face aux champions d'Europe et leaders invaincu du Championnat d'Espagne (17 victoires), les Chambériens ne nourrissaient qu'un maigre espoir d'exploit, comme ils l'avaient réalisé l'an dernier (victoire: 27-26). Sans le dire, ils avaient déjà un oeil sur leur déplacement décisif à Schaffhausen, son rival avec les Suédois de Sävehof pour les 3e et 4e places qualificatives du groupe A dominé par le Barça et Zagreb.

Sans leur maître à jouer Edin Basic, touché à un poignet et ménagé en vue de jeudi, les Savoyards ont rivalisé une vingtaine de minutes avant de connaître un passage à vide qui a permis aux Catalans de prendre le large (13-8, 24e). Voyant leurs efforts rendus vains par les arrêts du gardien élastique Danijel Saric, ils ont lâché prise en milieu de seconde période, laissant Lazslo Nagy et Albert Rocas à leur festival offensif (7 buts chacun). Et l'entraîneur Philippe Gardent a fait reposer sur le banc plusieurs joueurs cadres (Barachet, Bicanic, Paty).

Malgré cette défaite, les Chambériens ont leur destin en main: ils possèdent l'avantage sur  Sävehof et une victoire face aux Suisses, qu'ils ont battus à l'aller (33-29),  les placerait en ballottage favorable pour la troisième place avant un dernier  match face au dernier Sarajevo.

Montpellier dans le dur

Pour Montpellier, en revanche, la troisième place du groupe D s'est  éloignée. Dans l'ambiance bouillante du Palacio Municipal de Leon, ils n'ont  pas réussi a sortir vainqueur d'un intense mano a mano face à l'Ademar. Les arrières Carlos Ruesga (11 buts) et Antonio Garcia (6) ont eu raison  des champions de France dans les dernières minutes, malgré un Vid Kavticnik  très en réussite (11 buts), un Nikola Karabatic efficace (6) et un Richard  Stochl précieux.

Sauf miracle, Montpellier se prépare à un huitième très compliqué face un  premier de poule --Barcelone, l'Atletico Madrid ou Hambourg-- avec le match  retour à l'extérieur...

Gilles Gaillard