Amandine Leynaud
Amandine Leynaud | YASUYOSHI CHIBA / AFP

Leynaud: "qu'Allison soit fière de nous"

Publié le , modifié le

L'équipe de France a tout fait, lors de la demi-finale du Mondial-2011 dames de handball remportée vendredi sur le Danemark (28-23), pour qu'Allison Pineau, blessée en début de match, "soit fière d'(elle)", a raconté la gardienne Amandine Leynaud. "On a fait énormément de sacrifices depuis deux ans pour ce collectif. Pour vivre des moments comme ça, parce que c'est inoubliable dans une carrière", a-t-elle confié.

Comment le groupe a-t-il réagi à la blessure d'Allison Pineau?

AL: "Allison, d'habitude, elle se relève très rapidement, même quand elle prend des coups super durs, donc l'inquiétude elle était là. Elle a été super présente depuis le début du Mondial en attaque comme en défense. C'est quelqu'un qui est génial, quelqu'un qu'on adore. Ca nous a fait mal au coeur. Au bout de dix minutes on l'a vue disparaître dans les vestiaires. On s'est dit: +bon, voilà, on va tout faire pour qu'elle soit fière de nous."

Qu'est-ce que cela représente de retourner en finale d'un Mondial, deux ans après?

AL: "Beaucoup de choses. Ca veut dire déjà qu'on n'avait pas volé notre médaille d'argent il y a deux ans, que depuis on a progressé. On a éliminé des gros. C'est que du bonheur. Cet été, on a commencé le 11 juillet. On a fait énormément de sacrifices depuis deux ans pour ce collectif. Pour vivre des moments comme ça, parce que c'est inoubliable dans une carrière. C'est la deuxième finale, mais je ne sais pas si je pourrai en faire une autre. Donc ces moments-là, on essaie de les vivre à fond. Et les soixante minutes, s'il faut en sortir blessées ou ne plus pouvoir marcher, on le fait avec plaisir, parce que c'est pour ça qu'on se bat tous les jours."

Vous aviez perdu la finale de 2009. Comment envisagez-vous celle-ci?

AL: "En ayant déjà perdu une finale, on a envie de la gagner. Encore plus. C'est vrai qu'en 2009, on ne s'attendait pas à être en finale. On s'était un peu... pas évadé, mais c'était tellement beau d'avoir une médaille. Là, le seul truc qui pourrait nous faire mal, c'est les blessures. Après, mentalement, on fera tout, et encore tout, pour gagner. Parce qu'on est beaucoup à avoir perdu cette finale de 2009 et on espère la gagner cette fois-ci. Ce qui est sûr, c'est qu'on n'a pas fait tout ça pour rien. On ne s'est pas dépensé pour rien. On va tout donner. Peut-être qu'on perdra mais je suis sûre qu'on n'aura pas de regrets."

AFP