Karabatic civil entouré 102012
Karabatic bien entouré | AFP

Les frères Luka et Nikola Karabatic en route vers Montpellier

Publié le , modifié le

Plusieurs handballeurs dont les frères Luka et Nikola Karabatic ainsi que leurs compagnes ont quitté le service central des courses et jeux à Nanterre ce mardi matin. Tous ont pris la route pour rejoindre Montpellier où l'instruction sur le match présumé truqué est menée, a indiqué un avocat de la défense, Me Jean-Yves Liénard. Selon RTL, il semblerait que des écoutes téléphoniques de plusieurs heures prouveraient une entente entre les joueurs concernés.

La radio aurait donc eu accès aux écoutes téléphoniques réalisées dans les jours suivant la révélation de l'affaire des paris litigieux. Selon RTL, ces écoutes révèlent que les joueurs et leurs compagnes sont pris de panique, s'interrogeant sur la position à adopter devant les enquêteurs. Toujours selon la radio, le nombre de communications entre ces personnes se multiplient dès la révélation de l'affaire, et n'imaginent pas que leurs portables sont sur écoute. Paniqués, ils confient leurs angoisses aux uns et aux autres, mais à aucun moment, les joueurs avouent avoir levé le pied lors de la rencontre. Les mots "trucages" ou "tricherie" ne sont d'ailleurs pas prononcés, mais certains d'entre eux ont compris qu'ils devaient se préparer à vivre un moment très difficile. Lors de l'un des échanges, Luka Karabatic tente de rassurer sa compagne Jeny Priez, complètement paniquée. Le joueur demande à l'animatrice de ne pas mentir aux policiers et lui promet qu'il assumera tout et qu'il la protégera, ce qui explique sûrement pourquoi elle a admis rapidement avoir parié pour son compagnon à sa demande et avec l'argent de celui-ci.

Bientôt déférés devant un juge d'instruction

A 6h30 ce mardi matin, les handballeurs et leurs proches ont quitté Nanterre pour Montpellier, où ils seront déférés devant un juge d'instruction. A noter que Wissem Hmam et le gardien de but héraultais Mickaël Robin ont tous deux été relâchés, tout comme un autre handballeur, Vid Kavticnik. Il s'agirait en fait d'une "remise en liberté technique" due aux délais de garde à vue et au nombre de personnes à déférer. En revanche, un nouveau joueur du club, Issam Tej, avait été placé lundi en  garde à vue. Selon Me Caty Richard, avocate de Wissem Hmam, le terme de "remise en liberté technique n'existe  pas". "Ils sont libérés ou ils ne le sont pas. On essaie de faire passer leur libération pour une demi-libération", a-t-elle lancé. "Le juge a simplement voulu en libérer certains et en faire présenter d'autres", a-t-elle expliqué. 

Dans cette affaire des paris sportifs litigieux entourant le match Cesson-Montpellier du 12 mai en D1, le procureur de la République à Montpellier, Brice Robin, avait indiqué que 18 personnes, dont neuf joueurs évoluant aujourd'hui ou à l'époque à Montpellier, ont été placées en garde à vue depuis dimanche et que celle-ci avait été prolongée jusqu'à mardi. Luka Karabatic, Nikola Karabatic, Mickaël Robin, Primoz Prost, Samuel Honrubia, Wissem Hmam, Dragan Gajic, Mladen Bojinovic et Vid Kavticnik sont les joueurs concernés.

Déjà trois mises en examen

Après l'enquête, c'est désormais le volet judiciaire qui s'ouvre ce mardi. Et trois parieurs interpellés dimanche à  Montpellier, ont d'ores et déjà été mis en examen pour "escroquerie" et "complicité d'escroquerie" par les deux magistrats en charge du dossier. Ces trois personnes, dont les identités n'ont pas été précisées, ont été  remises en liberté sous contrôle judiciaire après paiement d'une caution. Les deux compagnes de Luka et Nikola Karabatic, étaient quant à elles arrivées vers 11h00 au  palais de justice, avant d'être présentées en début d'après midi aux magistrats. Les deux frères seront à leur tour présentés aux juges dans la foulée, tout comme deux autres joueurs, le Serbe Mladen Bojinovic et le  Français Samuel Honrubia.

Voir la video

Voir la video

Romain Bonte