Nikola et Luka Karabatic
Luka et Nikola Karabatic à l'époque sous le maillot de Montpellier | AFP - FRANCK FIFE

Les frères Karabatic vont se pourvoir en cassation

Publié le , modifié le

Condamnés la veille par la Cour d'appel de Montpellier, à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende chacun dans l'affaire des paris entourant un match présumé truqué de 2012, alors qu'ils évoluaient dans le club de l'Hérault, les champions du monde français Nikola et Luka Karabatic ont décidé de se pourvoir en cassation, a indiqué leur avocat jeudi.

"Nous allons inscrire le pourvoi  pour Nikola et Luka et pour leurs compagnes" Géraldine Pillet et Jennifer Priez, toutes deux condamnées à 10.000 euros d'amende, a précisé Me Darrigade."Symboliquement, on a voulu frapper fort avec des peines de prison avec sursis", avait estimé Me Darrigade mercredi après les condamnations, estimant que cela justifiait de "continuer le combat".

Au total, 16 prévenus, poursuivis pour escroquerie ou complicité d'escroquerie, étaient accusés d'être impliqués dans des paris s'élevant à plus de 100.000 euros. Ces mises portaient sur le résultat à la mi-temps d'un match disputé et perdu le 12 mai 2012 par Montpellier, où jouaient alors Nikola et Luka Karabatic, face au club de Cesson.

Les peines prononcées en appel s'échelonnent de 10.000 euros d'amende avec sursis à 4 mois de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende. La justice soupçonne les joueurs montpelliérains d'avoir truqué le match pour remporter leurs paris. Montpellier, déjà sacré champion de France, était privé de plusieurs joueurs, dont les frères Karabatic, tandis que Cesson tentait d'éviter la relégation en division inférieure.

Christian Grégoire