Siraba Dembélé
Siraba Dembélé, l'ailière des Bleues | DIMITAR DILKOFF / AFP

Les Françaises s'imposent chez elles

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine de handball s'est rassurée avant le début du Mondial en Serbie, en signant une victoire pleine d'à-propos face à la Roumanie (27-22), dimanche en finale du Tournoi de Paris. Les vice-championnes du monde, qui se présenteront avec un nouveau sélectionneur, Alain Portes, et une équipe assez largement remaniée, avaient besoin d'un tel match pour savoir où elles en étaient.

Après une victoire pas totalement convaincante la veille sur la Tunisie  (23-18), elles ont montré contre les Roumaines qu'elles avaient déjà de solides bases, défensives notamment, sur lesquelles travailler au Mondial. Car les Roumaines sont loin d'être des faire- valoir. Troisièmes de l'Euro-2010, elles figurent parmi les valeurs sûres du handball européen. Contenir leur attaque à sept buts en première période est  une réelle satisfaction pour la France, qui aborde avec modestie ce Mondial. Ces vertus défensives, déjà entrevues contre la Tunisie, sont d'autant plus intéressantes que les rotations n'ont jamais affecté la tenue d'ensemble de la défense tricolore. Et si la Roumanie a été plus productive en seconde période, elle le doit  surtout aux pertes de balle françaises et aux arrêts de sa gardienne Denisa  Debu, qui lui ont permis de faire parler son jeu rapide.

Des Bleues efficaces

Après treize minutes de jeu, la France menait ainsi déjà 7-2, n'ayant  accordé que deux buts venus des ailes à leurs adversaires. Les arrières  roumaines étaient muettes, échouant tantôt sur le rideau défensif bleu, tantôt  sur Amandine Leynaud, impeccable dans ses buts. En attaque, le jeu tricolore, tout en vitesse et prises d'initiatives, était parfaitement orchestré par les jeunes Gnonsiane Niombla et Grâce Zaadi. Les Bleues pouvaient également compter sur une Alexandra Lacrabère en verve (4 buts à la pause) pour faire gonfler l'écart, qui montait à huit buts (15-7,  30e) après trois buts consécutifs de Siraba Dembélé.

Sans surprise, les Roumaines revenaient sur le parquet plus agressives défensivement; elles commençaient à perturber le jeu jusque-là  parfaitement huilé des Françaises.Celles-ci lâchaient alors quelques ballons, permettant aux ailières  roumaines de lancer des contre-attaques. La Roumanie se rapprochait ainsi à  trois buts (18-15, 43e). Mais deux arrêts de Cléopâtre Darleux cassaient cette dynamique et les Bleues trouvaient de nouvelles solutions en attaque, avec Dembélé en  particulier, pour s'offrir une victoire qui fait du bien au moral.

Christian Grégoire