Les Françaises réagissent face au Danemark

Les Françaises réagissent face au Danemark

Publié le , modifié le

Après une première rencontre pastrès maîtrisée et perdue sur le fil face à la Norvège, l'équipe de France féminine de handball s'est ressaisie samedi en dominant le Danemark (27-20) samedi à Ejsberg pour la deuxème journée de la Golden League.

Encore en rodage jeudi, les Bleues se sont montrées plus solides aussi bien en défense qu'en attaque pour ne pas laisser espérer l'équipe hôte qui avait épaté les observateurs deux jours auparavant en surclassant la Russie (32-22), championne olympique. A tel point que les Françaises étaient largement devant (14-5) à la fin d'une première mi-temps qu'elles ont début pied au plancher alors que les Danoises sont pasées à côté. 

Le Danemark, ex-grande nation du handball féminin, dans le creux de la vague depuis quelques années, a bien tenté de s'accrocher mais c'était trop difficile face à des Françaises survoltées. Le réalisme devant le but était présent et la défense, principal atout des Françaises, était difficile à passer devant la gardienne Julie Foggea, N.3 dans la hiérarchie, en état de grâce (64% d'arrêts en première mi-temps).

A l'approche de la pause, la partie virait à la leçon au point de provoquer un coup de sang du sélectionneur scandinave Klavs Jorgensen lors d'un temps-mort.
Au retour des vestiaires, les Danoises ont retrouvé leur esprits et se sont évertuées à sauver l'honneur devant leur public. Le marquage resserré sur Estelle Nze-Minko, placée aux avants postes dans la défense étagée française (en 1-5), a amélioré leur jeu d'attaque. Les Bleues ont lâché dans les dernières minutes sans jamais être toutefois inquiétées.

Dimanche, pour conclure avec prestige cette Godlen League, elles tenteront de prendre une revanche sur la Russie, encore battue samedi (28-23 par la Norvège), dans une réédition de la finale olympique qu'elles avaient perdue (19-22) le 20 août à Rio.

Christian Grégoire