Gonzalo Carou Argentine VS France Tournoi de Paris 01 2011
Carou (Argentine) à la lutte avec Dinart (France) | AFP - MIGUEL MEDINA

Les Experts capitalisent

Publié le , modifié le

L'équipe de France de handball a battu l'Argentine 30-27, dans son premier match du Tournoi de Paris-Bercy, préparatif au Championnat du monde qui se joue à la fin du mois en Suède. Dimanche, les Bleus retrouveront les Croates, vainqueurs (27-24) à l'usure de la Corée du Sud.

Ultime répétition avant la grand-messe de la fin du mois de janvier (Mondiaux en Suède du 13 au 30 janvier), le Tournoi de Paris-Bercy a vu une victoire peu éclatante de l'équipe de France sur la sélection argentine (30-27). Avec une préparation raccourcie, les forfaits sur blessure de Guillaume Gille (pied) et Daniel Narcisse (genou) pour le Mondial et un Michaël Guigou  toujours convalescent (genou), l'entraîneur français Claude Onesta avait choisi  d'expérimenter. Du coup, il a aligné au coup d'envoi Samuel Honrubia (5 sélections) sur l'aile gauche, William Accambray (9 sél.) et Xavier Barachet (17 sél.) pour encadrer  Nikola Karabatic sur la base arrière et fait entrer Bertrand Roiné (11 sél.) et Arnaud Bingo (2 sél.) en deuxième période. Les Montpelliérains Accambray (2 buts) et Honrubia se sont distingués avec une mention particulière à l'ailier qui a étalé avec efficacité en première  période toute sa panoplie de tirs (4 sur 5). 

Au gré des rotations, l'écart a varié. Sans briller dans le jeu mais avec une défense solide, les Bleus ont mené l'essentiel de la première période (15-13 40e). Les Argentins sont passés devant en début de deuxième (15-17, 40e) avant que le retour sur le terrain des cadres Karabatic (5 buts), Bertrand Gille (2) et Jérôme Fernandez (4) ne redonne rapidement de l'air (21-18, 46e) pour ensuite gérer la fin de match. Pour leur premier match du tournoi, et avant de rencontrer dimanche les Croates, vainqueurs (27-24) de la  Corée du Sud, les Bleus n'ont pas briller mais assuré l'essentiel ... à tâtons. Il faudra toutefois plus de panache et de rigueur pour espérer faire respecter leur rang, en Suède, dans moins d'une semaine.