Les Bleues "super contentes"

Publié le , modifié le

Les Françaises n'ont pas caché leur joie après leur victoire face au Japon 30 à 17 qui leur offre un ticket pour les Jeux Olympiques de Londres.

Cléopâtre Darleux (gardienne de l'équipe de France): "On est super contentes d'être qualifiées. C'était un TQO très relevé, on savait que ça allait être difficile. Il y avait de la pression, tout le monde nous en parlait. Maintenant on peut souffler et vraiment penser à notre préparation. Et on peut penser à l'objectif d'avoir une médaille. Comme sur le match d'hier, on a eu une très bonne défense. Il y a beaucoup de confiance entre la défense et les gardiennes. Je ne me suis pas attardée sur mon match de vendredi. J'ai rebondi assez vite."

Nina Kanto (pivot de l'équipe de France): "C'est super, mais le plus dur reste à venir. Mais ça motive pour la suite. On a abordé ce match un peu avec la peur au ventre. On a été un peu crispé pendant quelques minutes. Mais après on a été très solide."

Camille Ayglon (arrière droite de l'équipe de France): "On y pensait avant de l'avoir fait. Maintenant, on y est. Il faut réaliser. On avait quand même un peu peur de ne pas aborder ce match comme il fallait. On ne voulait pas se mettre dans une galère. On a fait ce qu'il fallait. On avait une envie énorme d'aller aux Jeux. Dans les deux matches, notre défense a détruit le jeu adverse. Maintenant, il va falloir bosser dur. On ne va pas y aller pour faire de la figuration."    

Paule Baudouin (ailier gauche de l'équipe de France): "L'objectif, c'était la qualification. C'est fait. Maintenant, il faut qu'on finisse premier pour montrer qu'on n'est pas vice-champion du monde pour rien. Au plan physique, on a montré qu'on était là. On avait misé sur la fraîcheur et ça a payé. A Londres, l'objectif, ce sera la médaille, peu importe la couleur. Si on continue à jouer comme ça, à s'entendre comme ça, je ne vois pas quelqu'un pour nous arrêter. Il faut juste qu'on soit régulier."

Xavier Richard @littletwitman