La joie des Bleues
La joie des Françaises Paule Baudouin et Alexandra Lacrabère | AFP - Jean-Sébastien Evrard

Les Bleues domptent la Slovaquie

Publié le , modifié le

Après sa déception des JO de Londres, l'équipe de France dames de handball nouvelle formule est repartie au combat en affichant ses ambitions, en s'imposant facilement (25-18) devant la Slovaquie, jeudi à Rouen, lors de la 1re journée des qualifications pour le championnat d'Europe 2014. Le prochain match des Bleues d'Alain Portes aura lieu dimanche en Finlande.

C'est un début réussi pour Alain Portes. L'ancien international, qui a pris en juin la difficile succession d'Olivier Krumbholz, en poste depuis 1998, attendait depuis avec impatience ce premier match. Il peut être satisfait de ce qu'ont montré ses joueuses.

Malgré les absences de cinq éléments-clés, (Claudine Mendy, Camille Ayglon, Mariama Signaté, Blandine Dancette et Allison Pineau), et avec seulement trois jours pour préparer ce match, les Françaises ont montré un jeu cohérent, surtout sur le plan défensif.  Les cadres de l'équipe, Paule Baudouin, Siraba Dembélé, Nina Kanto, Alexandra Lacrabère et Amandine Leynaud, impeccable dans ses buts, ont été à la hauteur de ce que le nouveau sélectionneur attendait d'elles. Et les plus jeunes, à l'image de Gonsiane Niombla, très active des deux côtés du terrain, ont apporté leur envie et leur enthousiasme.

Une défense solide

Pour s'imposer, les Bleues se sont donc appuyées sur leur socle défensif, toujours aussi solide. En attaque, en revanche, il reste encore beaucoup à faire, la France ayant connu pas mal de déchet aux tirs. Les Françaises ont toutefois mené sans discontinuer. Elles n'ont connu qu'une petite alerte quand la Slovaquie est revenue à -4 (13-17, 40e), mais elles ont vite réagi pour creuser un peu plus l'écart. Cette réaction a d'ailleurs été l'une des satisfactions du match car elle a conforté la capacité des joueuses à se prendre en main.

Il faudra certes attendre encore un peu avant de voir le nouveau sélectionneur imposer sa marque sur une équipe encore fragile après ses deux échecs aux JO (5e) et à l'Euro-2012 (9e). Mais de façon plus prosaïque, ce résultat augure bien de la suite dans ces qualifications, la Slovaquie étant a priori le principal adversaire de la France dans ce groupe 2. Les Bleues se déplaceront dimanche (17h30) en Finlande, pour confirmer ce premier résultat... Dans un mini-tournoi qui a aussi valeur de revue d'effectif pour mettre en place un vrai groupe pour les Mondiaux qui se profilent (en décembre en Serbie). 

Christian Grégoire