Euro Danemark Espagne
Euro Danemark Espagne 26012012 | KISBENEDEK / AFP

Le Danemark fait pleurer la Serbie

Publié le , modifié le

Les Danois ont mis fin au rêve de tout un peuple en devenant champion d'Europe de handball, dimanche à Belgrade, en s'imposant en finale face à la Serbie qui s'était fixée pour objectif de décrocher une médaille d'or à la maison. Le Danemark a fait preuve d'une belle solidité et de beaucoup d'efficacité dans son organisation pour aller chercher le 2e titre européen de son histoire après celui de 2008.

Battus de justesse en finale du Mondial-2011 par la France après prolongation, les Danois  ont bien retenu la leçon. Cette fois ils n'ont manqué pas l'occasion de retrouver la plus haute marche du  podium face à une Serbie fatiguée après ses exploits à répétition. Dans une salle chauffée à blanc, une atmosphère tendus, même si elle n'a pas atteint les sommets de la sulfureuse demi-finale contre la Croatie, les Danois ont déroulé leur handball sans se laisser dominer par les  évènements extérieurs. Appliqués et mettant la pression sur une équipe serbe qui a eu du mal à mettre en place son collectif, les Danois ont rapidement pris les commandes  dans une rencontre très fermée où les deux gardiens ont multiplié les prouesses.

Ce fut ensuite une course poursuite permanente, mais les Scandinaves conservaient toujours au moins une longueur d'avance, sans se départir de leur ligne de conduite, tactiquement parfaite, en allant chercher les Serbes dans le contact, au fil d'actions qui devenaient de plus en plus rugueuses. Ils trouvaient des failles dans le jeu classique sur les ailes et gardaient la mainmise sur cette finale sans éclat, la moins prolifique en buts de l'histoire, et dominée par les défenses, à l'image d'un Euro d'ailleurs plutôt faible en termes de jeu et de créativité. 

Menant 9-7 à la pause, un score devenu rare en handball, les solides Danois ont soutenu physiquement la comparaison avec des Serbes défensivement accrocheurs. Ils ont pu ainsi conserver leur avantage jusqu'au bout grâce à un excellent Mikkel Hansen et malgré la fougue dans les cages du Serbe Darko Stanic, le meilleur gardien du tournoi. Mais en face, Landin n'était pas en reste, écœurant souvent les attaquants serbes dont les velléités offensives manquaient un peu de détermination. De fait, en insistant sur leurs points forts, le jeu placé et la circulation du ballon, les Danois sont parvenus à maîtriser leur sujet.

Ce succès est important pour eux. Ils couronnent une génération qui n'est souvent pas passée loin. Laquelle aura d'ailleurs la possibilité d'aller chercher encore quelque chose à Londres puisque, avec ce titre, elle s'est qualifiée pour les JO.  
Le Danemark est d'autant plus un champion surprenant qu'il a confirmé dans cette partie, mais aussi dans le tournoi, qu'il avait de sérieuses ressources mentales puisque les joueurs ont su redresser la situation alors qu'ils avaient concédé deux défaites au 1er tour.    

La Croatie, très déçue après sa défaite  face à la Serbie en demi-finales, s'est consolée avec la médaille de bronze en s'imposant 31 à 27 face à l'Espagne dans le match pour la  troisième place dimanche à Belgrade.

francetv sport @francetvsport