Le Danemark en finale de l'Euro

Le Danemark en finale de l'Euro

Publié le , modifié le

La finale de l'Euro 2012 opposera la Serbie au Danemark. Dans une ambiance malsaine et qui va peut-être coûter l'oeil d'un joueur, la Serbie est venue à bout de la Croatie 26-22 pour atteindre sa toute première finale. Comme l'an passé lors du Mondial, le Danemark a battu l'Espagne 25-24. Vice-championne du monde, l'équipe d'Ulrik Wilbek espère cette fois décrocher un titre dimanche face au pays organisateur.

L'Espagne réussit bien au Danemark. A Belgrade, les spectateurs de la première demi-finale de cet Euro ont donc assisté au remake de l'une des demi-finales du dernier Mondial. Seulement cinquième du dernier rendez-vous continental, les Danois ont décroché une deuxième finale en l'espace d'un an, devenant l'équipe la plus constante du moment, n'en déplaise aux supporteurs des Experts. Comme la France, le Danemark avait pourtant connu des débuts laborieux dans cette compétition avec deux défaites sur trois rencontres au premier tour... Les Scandinaves deviennent ainsi les seuls de l'histoire de l'Euro à atteindre la finale après avoir chuté deux fois au premier tour. Et cette demi-finale ne s'est finalement jouée à pas grand chose. Après un début de match difficile, Mikkel Hansen, n'a  pas tremblé au moment de marquer les deux derniers buts des Scandinaves.

Pathétique ambiance en Serbie

Blessé par une fléchette, un joueur risque de perdre un oeil
"Quelqu'un a jeté une fléchette des tribunes en visant (le joueur croate) Ivano Balic et a touché (le joueur serbe) Zarko Sesum. Il est à l'hôpital. On craint qu'il risque d'y laisser son oeil", a déclaré à l'AFP Zlatko Skrinjar,  l'officier de presse de l'équipe croate. "L'atmosphère et les chants qu'on a pu entendre ce soir ont été détestables. On y parlait de meurtres et ainsi de suite", a-t-il ajouté en mimant un lynchage à la corde. "C'est triste mais on s'y attendait", a-t-il conclu.

L'ambiance électrique était bien au rendez-vous de ce duel entre Serbes et Croates, qui a nécessité un déploiement de forces de sécurité particulier avec 5000 policiers dont des unités spéciales. La petite centaine de supporteurs croates a eu bien du mal à se faire entendre face aux 20000 supporteurs adverses. Et c'est sans doute avec l'aide de ces derniers que la Serbie a déjoué les pronostics. Des scènes que l'on retrouvent plus dans des stades de football ont émaillé la rencontre, avec par exemple des déclenchements de fumigènes, ou encore des supporteurs torse nu conspuant les Croates... Et si déjà certains chants proféraient des menaces de mort, la soirée a été totalement gâchée par le jet d'une fléchette sur un joueur serbe (alors qu'un joueur croate était visé). Même si le contexte sera différent, les jeunes Danois sont dès à présent prévenus de l'ambiance qui pourrait les attendre en finale.

Romain Bonte