Cédric Sorhaindo
Le pivot Cédric Sorhaindo, blessé, incertain pour l'aventure de l'Euro 2012 | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

La France débute bien

Publié le , modifié le

Pour son premier match amical de préparation en vue du prochain Mondial 2011, la France a facilement battu la Tunisie (31-20) à Chambéry. Français et Tunisiens s'affronteront à nouveau samedi à Nantes (19h00), avant de se retrouver... au premier tour du Mondial suédois.

Sans plusieurs joueurs blessés (N. Karabatic, Narcisse, Guigou, Honrubia) ou ménagés (Dinart, Accambray, Karaboué), les Bleus, champions du monde, olympique et d'Europe, n'ont éprouvé aucune difficulté face aux champions d'Afrique. Les cadres présents ont montré le chemin, à l'image du gardien Thierry Omeyer, dont les arrêts ont été à l'origine de nombreux buts sur contre-attaques, le capitaine Jérôme Fernandez (5 buts) ou les frères Bertrand et Guillaume Gille.

Les Tunisiens, privés sur blessure de plusieurs éléments-clés comme Wissem Hmam, Aymen Hammed et Heykel Megannem, ont rapidement lâché prise (12-5, 20e), permettant à l'entraîneur Claude Onesta de lancer dans le grand bain international ses novices Arnaud Bingo (23 ans, 2 buts) et Kentin Mahé (18 ans). "On a montré qu'on avait plaisir à se retrouver. Tout le monde a essayé d'apporter sa pierre à l'édifice pour cette belle victoire. Il y a de la qualité, des jeunes qui apportent leur fraîcheur", s'est réjoui Thierry Omeyer au micro de Sport Plus.

Le score assuré (21-11, 37e), l'entraîneur français a varié les options tactiques autour de l'inamovible Fernandez, avec notamment Luc Abalo au poste d'arrière droit et les entrées, entre autres, de Cédric Paty, Grégoire Detrez, Xavier Barachet et Bertrand Roiné, auteur de quelques beaux missiles longue distance (5 buts) et d'interventions défensives percutantes. Dans la performance approximative et indisciplinée des Tunisiens, le meneur Sobhi Saied a surnagé avec 7 buts.

AFP