Nikola Karabatic téléphone 2012
Nikola Karabatic | AFP

Karabatic retourne devant le juge

Publié le , modifié le

Nikola Karabatic est comme prévu convoqué devant le juge d'instruction cet après-midi à Montpellier dans l'affaire des soupçons de match truqué. L'international français devrait vraisemblablement garder la même ligne de conduite, et répéter qu'il n'a jamais parié, sa compagne assumant ces faits. Les deux nitéressés sont arrivés avec leurs avocats en début d'après-midi au palais de justice de Montpellier.

 "Il n'a jamais parié, il a toujours été contre le pari", a affirmé son avocat Me Jean-Robert Phung jeudi après les auditions de la compagne du joueur Géraldine Pillet, de son frère Luka Karabatic  et de l'amie de celui-ci Jeny Priez. La défense s'est par ailleurs indigné de voir que "des informations qui sont couvertes par le secret de l'instruction sortent très opportunément, de façon à mettre la pression".

Différents journaux ont en effet révélé la semaine passée qu'une application de la Française des Jeux avait été téléchargée la veille du fameux match entre Montpellier et Cesson, en mai dernier, sur le téléphone portable de Nikola Karabatic. Cette application aurait alors été effacée en septembre au moment où le scandale éclatait. De même, des captures d'écran, avec la cote de la FDJ du score à la mi-temps (2,9),  auraient également été trouvées sur l'ordinateur portable du joueur vedette.

"Qui veut la peau de Nikola ?"

"Qui veut la peau de Nikola, qui subit en outre un contrôle fiscal, et  pourquoi ?", s'est interrogé Me Phung. Ce dernier a par la suite reproché à l'entraîneur de Montpellier Patrice Canayer ses propos tenus lors de sa convocation dans les bureaux du Service central des courses et jeux de la police judiciaire  à Nanterre avant les fêtes. "La gangrène du jeu avait atteint le vestiaire de façon importante", aurait-il lâché aux enquêteurs.

Toujours est-il que Nikola Karabatic devrait rester sur ses positions et réaffirmer devant le juge d'instruction qu'il n'a pas parié. En revanche, sa compagne Géraldine Pillet aurait bien parié 1500 euros et c'est elle qui se serait servie du téléphone portable du joueur afin d'effectuer les-dits paris. De son côté, son frère Luka a reconnu avoir parié plusieurs milliers d'euros.

Romain Bonte