Nikola Karabatic
Nikola Karabatic, le demi-centre d'Aix-en-Provence | AFP - VALERY HACHE

Karabatic en route pour Barcelone ?

Publié le , modifié le

Nikola Karabatic devrait s'engager prochainement avec le club espagnol de Barcelone, selon des informations de l'Equipe et le site d'information sportive barselonais sport.es relayé par le journal L'Indépendant. Selon ces sources, l'international français aux 208 sélections, qui évolue à Aix-en-Provence après avoir quitté Montpellier cet hiver, serait près d'un accord.

Celui-ci pourrait porter sur un contrat de trois ou quatre ans permettant à Karabatic, 29 ans, de se projeter dans le temps dans ce qui serait son quatrième club, et sa première expérience en Espagne (allors qu'il avait déjà joué en Allemagne, à Kiel). Le Barça avait déjà tenté de faire signer Karabatic en 2009, et il était revenu à la charge lorsque le joueur français a été pris, à Montpellier dans l'affaire des paris truqués et que son départ était devenu inéluctable.

La troisième fois sera donc la bonne pour le club catalan. "Première nouvelle. Bien sûr que je suis en contact avec le Barça, que les discussions sont en cours et que cette perspective est très intéressante. Mais nous n'en sommes toujours qu'au stade des discussions, comme d'ailleurs, avec un ou deux autres clubs. Une chose est sûre en tout cas : je n'ai rien signé avec Barcelone", a assuré Karabatic dans L'Equipe de mardi.

Relaxé dans l'affaire des paris

 

Lors du dernier Mondial en Espagne, Enric Masip, directeur du club catalan avait affirmé que "Barcelone a besoin de Nikola, comme Nikola a besoin de Barcelone". A l'époque, Nikola n'était plus en odeur de sainteté dans l'Hérault et son départ n'était plus qu'une question de temps. De semaines même. Le 1er février, au lendemain de sa résiliation de contrat, il s'engageait à Aix-en-Provence où il retrouvait son frère Luka.

Mis en examen pour "escroquerie" en octobre 2012 et suspendu six matches dans l'affaire des paris truqués, puis relaxé le 29 mars dernier par la chambre d'appel de la Fédération française de handball (FFHB), il arrive en fin de contrat en juin prochain et est donc libre, dans tous les sens du terme, de signer où il veut. L'évolution de sa situation judiciaire va dans le sens du club barcelonais qui déclarait en janvier par l'intermédiaire de Masip que "s'il est reconnu coupable de quoi que ce soit, il ne correspondrait plus aux valeurs qui sont les nôtres".

Barcelone, qui d'autres?

Si Barcelone est en pôle pour accueillir celui qui est "redevenu le meilleur joueur du monde" selon son agent Bhakti Ong, peu d'autres clubs ont les moyens de signer Karabatic. Son ancien club Kiel qui a entrepris une politique d'économies, Rhein-Neckar (Allemagne), Veszprém (Hongrie) ou encore Paris ou des clubs du Qatar mais aucun ne rassemble tous les arguments de la Catalogne : l'ambition, la proximité avec sa famille et le climat méditerranéen.

"Barcelone lui a toujours plu, mais il reste des points à régler, la durée du contrat par exemple. On discute, mais absolument rien n'est signé", a précisé son agent. Si les médias espagnols parlent d'un contrat de trois ou quatre ans, on devrait en savoir plus en mai, mois durant lequel le club champion d'Europe 2011 doit annoncer la signature d'un nouveau joueur. Peut-être le nom de Karabatic sortira alors du chapeau.  

Christian Grégoire