Aymen Toumis (Montpellier).

Handball : Aymen Toumi (Montpellier) mis à pied par son club pour soupçons de paris sportifs

Publié le , modifié le

L'ailier international tunisien de Montpellier Aymen Toumi, soupçonné d'avoir parié sur des matchs du Championnat, ce que le règlement interdit, a été mis à pied "à titre conservatoire" par le club héraultais ce mercredi.

"Le MHB a reçu le samedi 21 avril, par l'intermédiaire de son co-président Serge Granger, M. Toumi pour lui signifier une mise à pied à titre conservatoire", indique dans un communiqué la formation montpelliéraine, alertée vendredi par la Ligue nationale de handball (LNH). Toumi, âgé de 27 ans, est soupçonné d'avoir parié sur des matchs du Championnat de France. L'affaire a été révélée mercredi par Midi Libre. L'international tunisien, qui avait rejoint le MHB à l'été 2015 en provenance de Nantes, est convoqué lundi devant la commission de discipline de la LNH. Si les soupçons sont confirmés, l'ailier, à l'arrêt depuis février en raison d'une rupture du tendon d'Achille contractée en finale de la Coupe d'Afrique des nations, est sous la menace de la rupture de son contrat qui court jusqu'en juin 2019.

De mauvais souvenirs pour le MHB

Cette affaire rappelle de mauvais souvenirs au MHB, qui a déjà été confronté au même problème avec notamment sa star Nikola Karabatic en 2012. À la suite de la rencontre Cesson-Montpellier, le club héraultais avait été plongé dans une affaire judiciaire à la suite de paris suspects, où huit anciens joueurs ont été condamnés pour escroquerie en février 2017. Au coeur de cette tourmente médiatique et judiciaire, le MHB, seul club français à avoir remporté la Ligue des champions, avait été menacé de disparition.

Le MHB, qui occupe la première place du Championnat, tentera de qualifier dimanche face aux Allemands de Flensburg pour le premier Final Four de son histoire lors du match retour.

AFP