Karabatic - France
Nikola Karabatic sera encore attendu comme un fer de lance des Bleus | AFP - FAYEZ NURELDINE

Golden League: tour de chauffe pour les Experts avant l'Euro

Publié le , modifié le

L'équipe de France masculine de handball, qui survole sa discipline depuis plus de dix ans, livrera un test intéressant dès ce jeudi à Rouen contre la Norvège, puis samedi et dimanche à Paris face au Qatar puis au Danemark, à l'occasion de la Golden League, dernier tournoi de préparation pour les Experts. Ceci avant de s'envoler pour la Pologne, où ils tenteront de quérir un 4e sacre européen. Mais pour une équipe tricolore décimée par les blessures, cette ultime répétition ne sera pas inutile... ne serait-ce que pour effacer les quelques doutes.

Ce tournoi se déroule en trois étapes et est organisé par les fédérations française, danoise et norvégienne. Les Bleus se souviendront donc que lors de l'étape inaugurale en novembre, à Oslo, privés de nombreux cadres, ils avaient été battus à trois reprises. Cette fois-ci, devant leur public, ils devront faire meilleure figure, pour se rassurer avant l'Euro.

Des Français sans certitudes

Champions olympiques, champions du monde et champions d'Europe en titre, les Français semblent animés par une vraie culture de la gagne, mais il n'empêche que les circonstances peuvent parfois leur être défavorables. Notamment ces absences à répétition qui obligent l'entraîneur Claude Onesta à rebâtir une équipe et à retrouver un équilibre. Certes, les joueurs d'expérience qui sont présents et le talent qu'ils peuvent apporter, ajoutés à un esprit de conquête sans faille, fait de courage, d'obstination, et de solidarité, participent d'une aventure collective jusqu'alors plutôt réussie, mais cette fois-ci, il n'est pas certain que tous ces ingrédients suffisent à une nouvelle recette du succès.

Un tournoi pour se jauger

Avec l'absence de six joueurs majeurs sur la base arrière (Grébille, Accambray, Fernandez, Kevynn Nyokas, Nguessan et sans doute Barachet), il va être difficile de faire preuve d'une vraie sérénité, avec de fait la nécessité de précipiter la titularisation de certains jeunes qui n'auront peut-être pas toute la maîtrise nécessaire. L'entraîneur de l'équipe de France va donc profiter de cette compétition pour faire le point, même s'il considère que cette Golden League devient plus une contrainte qu'un avantage. "Trois matches en quatre jours de ce niveau, c'est trop" a-t-il déclaré.  J'avais accepté d'avoir un calendrier plus chargé à condition que cela génère des droits télés et des répercussions au niveau marketing. On ne peut pas dire que les objectifs ont été atteints....Mieux vaut inviter des équipes en France. On fera ainsi plaisir à notre public, à nos médias, à nos partenaires. A l'avenir, il faudra revoir la copie."

Ce tournoi amical ne sera donc pas, on l'a compris, un objectif. Il servira à se jauger mais pas question d'aller au-delà de l'engagement nécessaire; l'infirmerie est suffisamment remplie comme cela. Il faudra juste se servir de ces matches pour bien structurer le groupe. Après ce sera l'envie et la fraîcheur physique qui feront la différence. Mais la première véritable marche de la saison, c' est l'Euro, que les Bleus vont donc aborder avec les moyens du bord.... Sachant que se profilent les JO dans quelques mois. 

Christian Grégoire