Cedric Sorhaindo
Cedric Sorhaindo | LOIC VENANCE / AFP

Golden League - Les Français étrillent la Pologne

Publié le , modifié le

Les handballeurs français ont réussi des débuts fracassants lors de la Golden League, un tournoi amical, en étrillant (29-15) une pâle sélection polonaise en pleine reconstruction jeudi à Brondby (Danemark).

Pour leur premier match depuis juin, les champions du monde n'ont pas fait de détails et plié la partie dès le retour des vestiaires tout en effectuant de nombreuses rotations, avec un baptême très prometteur pour le néophyte Dylan Nahi, le plus jeune international français (17 ans), auteur de 5 buts.
La sélection polonaise, qui a perdu la majeure partie de ses piliers après les Jeux de Rio (4e) et n'a pas réussi à se qualifier pour l'Euro , n'a mené que pendant les huit premières minutes (1-3).

Solidité défensive

Le sélectionneur français Didier r Dinart a effectué le déplacement en Scandinavie avec un groupe étoffé de 20 joueurs afin de faire tourner son effectif pour éviter les blessures, déjà nombreuses en cette période chargée du côté des clubs (Abalo, O. Nyokas, Garain forfaits). Avec Kentin Mahé en meneur de jeu, le néo-Barcelonais Yanis Lenne (21 ans, élu homme du match), titularisé sur l'aile droite, et un excellent Adrien Dipanda, les Bleus ont fait le trou en première période (14-8). Leur solidité défensive, avec un tandem Cédric Sorhaindo/Ludovic Fabregas toujours aussi complémentaire, a fait la différence.

La partie étant vite maîtrisée, Nahi a pu effectuer son entrée sur le parquet au bout de 25 minutes au relais de l'expérimenté Michaël Guigou (35 ans). Après un premier duel manqué, le jeune ailier gauche du Paris SG a inscrit son premier but, sur jet de 7 mètres (13-8).

Au retour des vestiaires, les Français ont continué sur le même rythme dans le sillage d'un Dika Mem percutant qui a fait gonfler l'écart (19-9). Il n'y avait guère plus qu'une équipe sur le terrain. Le demi-centre Romain Lagarde a pu lui aussi honorer sa première cape et inscrire  son premier but lors de cinq dernières minutes à sens unique.

Dans ce tournoi, à valeur essentiellement indicative, mais qui permet toujours de tirer d'intéressants enseignements, le niveau devrait monter d'un cran samedi face à la Norvège, vice-championne du monde, avant un ultime duel au Danemark contre le pays hôte, champion olympique en titre, dimanche.