Golden League : La France s'incline de justesse face au Danemark

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Nikola Karabatic

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour son dernier match de préparation à l'Euro (10-26 janvier), l'équipe de France s'est inclinée in extremis à domicile face aux champions du monde danois (31-30). Longtemps derrière au score de quelques buts, les Bleus, privés de Luka Karabatic, ont été proches de l'emporter en fin de match. Mais ils ont finalement subi la loi des Danois, emmenés par un Mikkel Hansen toujours aussi impérial.

Lors du dernier match de Golden League le 24 octobre dernier, l'équipe de France avait pris le meilleur sur le Danemark, champion du monde en titre (31-27). Ce dimanche, les champions du monde ont pris leur revanche sur les Bleus, chez eux à Paris (31-30). Plus réguliers sur l'ensemble des deux mi-temps, dominateurs en pivot, les coéquipiers de Mikkel Hansen ont pris logiquement la mesure des Bleus.

Le début du match a d'abord été l'avantage des Bleus, mais les champions du monde ont lancé la machine dans la foulée. Le Danemark a pris le premier avantage sur un jet de 7 mètres d'Hansen (9-8), comptant jusqu'à quatre buts (13-9) lors du trou d'air offensif de la France après 20 minutes.

Pardin et Prandi relancent les Bleus

Dika Mem et Nedim Remili ont bien fait vibrer les 14820 spectateurs de l'Accor Hotel Arena, c'est Elohim Prandi, tout en puissance, qui a permis à la France recoller légèrement avant la mi-temps (17-14). A la pause, les Bleus avaient déjà ciblé leurs failles : le manque d'efficacité défensive, avec seulement 5% d'arrêts pour la France (26 pour les Danois). 

Dès le début de la deuxième mi-temps, les Français ont recollé après une bonne séquence attaque-défense : d'abord un arrêt de Wesley Pardin, galvaniseur avec plusieurs parades bien senties, enchaîné avec un but de Dika Mem (18-18). Mais le Danemark, un peu amorphe, s'est vite ressaisi après quelques minutes pour reprendre trois buts d'avance (24-21). Revenus à égalité à trois minutes de la fin (28-28), les Bleus se sont offert un final haletant, mais c'est le Danemark, à l'expérience, qui a mis le but fatal à vingt secondes de la fin (31-30).

L'Euro et surtout les JO en vue

Ce dernier match de préparation était le dernier pour les Bleus avant le début de l'Euro, le 10 janvier prochain en Norvège face au Portugal. La France, placée dans le groupe D en compagnie de la Norvège, du Portugal et de la Bosnie-Herzégovine, tentera d'y obtenir son billet olympique pour Tokyo. Il sera validé en cas de victoire ou de finale face au Danemark, déjà qualifié en tant que champion du monde en titre.