didier dinart guillaume gille
Didier Dinart (à gauche) et Guillaume Gille, entraîneurs de l'équipe de France de handball. | AFP

Golden League : La France laisse filer la victoire face à la Norvège

Publié le , modifié le

Les handballeurs français ont laissé échapper à la dernière seconde une victoire qui semblait acquise face à la Norvège, 29 à 29, samedi à Straume lors de la deuxième journée de la Golden League.

Les Bleus menaient de trois longueurs à moins de deux minutes de la fin mais ont encaissé les trois derniers buts du match. Ils avaient surtout la balle en main à dix secondes de la sirène lorsque Valentin Porte, capitaine le temps d'un week-end, a manqué une passe et donné aux Scandinaves l'occasion d'égaliser en contre-attaque. Un final rageant, même s'il ne s'agit que d'un match amical, car les hommes de Didier Dinart avaient fait de très bonnes choses jusque-là et n'avaient été menés qu'une fois, 1 à 0, à la première minute. 

Beaucoup de turn-over

Ils ont ensuite maîtrisé la rencontre, prenant jusqu'à six buts d'avance grâce à la performance de Nedim Remili, excellent en première période (5 buts), avant de laisser sa place après la pause, la compétition servant surtout à une revue d'effectif. C'est Timothey N'Guessan qui a fait avancer la marque au retour des vestiaires (7 buts) avec Raphaël Caucheteux (5 buts dont 3 penaltys). Il y a eu un moment d'inquiétude au milieu de la seconde période lorsque Luka Karabatic a quitté le terrain, groggy, après un choc de tête avec Baptiste Bonnefond.

Venue avec une équipe rajeunie, les anciens (Michaël Guigou, Nikola Karabatic, de toute façon blessé, Cédric Sorhaindo et Luc Abalo), et Kentin Mahé qui vient de devenir père, ayant été exemptés, la France avait nettement battu le Danemark jeudi 35 à 29 dans son premier match. Les adversaires des Bleus utilisent aussi ce tournoi, mal placé au beau milieu de la saison de clubs, et dont la formule va d'ailleurs être allégée, pour faire des essais tout en ménageant leurs troupes. C'est ainsi que Sander Sagosen, l'arrière du Paris SG, bien présent à Straume, n'a pas été utilisé samedi pour ce huitième France-Norvège en quinze mois.
 

AFP