Vincent Gérard, gardien de l'équipe de France de handball
Vincent Gérard, gardien de l'équipe de France de handball | BO AMSTRUP/EPA/Newscom/MaxPPP

Golden League de hand : La France s'impose en finale contre l'Espagne après la séance de penaltys (31-31, 5-4 aux t.a.b.)

Publié le , modifié le

Deux jours après sa victoire de prestige contre le Danemark (31-27), l'équipe de France de handball s'est imposée en finale de la Golden League contre l'Espagne. Les Bleus, qui disputaient leurs deux premiers matches amicaux de la saison, vont désormais pouvoir se tourner vers l'Euro 2020, puis les Jeux Olympiques pour lesquels ils ne sont pas encore qualifiés.

Ils y ont cru jusqu'au bout ! Menés durant une bonne partie du match, les Français se sont imposés en finale de la Golden League contre l'Espagne aux penaltys (5-4) après un match nul arraché dans les toutes dernières secondes de la rencontre (31-31). Les Bleus remportent donc la première manche de cette compétition amicale qui sert de préparation avant les gros rendez-vous de la saison que représenteront l'Euro 2020 en janvier et les Jeux Olympiques l'été prochain.

Menés tout le match à partir de la dixième minute, les Bleus semblaient bien mal embarqués dans cette rencontre, rentrant aux vestiaires avec trois points de retard (18-15) après avoir été bougés pendant toute la première mi-temps. Le début de la deuxième mi-temps n'a pas été bien plus rassurant, les Espagnols creusant l'écart à cinq points. Mais même si le gardien espagnol, Rodrigo Corrales, a su être décisif dans les moments-clés, les joueurs de Didier Dinart ont su réagir à quinze minutes du terme pour revenir au score.

Dika Mem sonne la révolte

C'est d'abord sous l'impulsion de Dika Mem, auteur de six buts, que les Bleus se sont réveillés pour revenir à deux points, puis à une unité après le but du prodige nîmois Elohim Prandi, profitant d'une absence des Espagnols qui ne sont pas parvenus à inscrire le moindre but pendant près de sept minutes. Mais après l'égalisation du vétéran Michaël Guigou à la 48e, les Bleus ont de nouveau plongé, concédant à nouveau trois points d'écart à moins de dix minutes de la fin du match.

Ce n'est que dans les derniers instants que les Français ont réussi à recoller, grâce à Nikola Karabatic puis surtout grâce Dika Mem, auteur de l'égalisation à une dizaine de secondes de la fin de la rencontre. L'issue du match s'est jouée aux penaltys, aucun Français ne flanchant face au gardien espagnol, tandis que Wesley Pardin arrêtait la dernière tentative espagnole qui donnait la victoire aux Bleus.

Après sa victoire prestigieuse contre les champions du monde danois (31-27) il y a deux jours, les Bleus ont donc confirmé mais avec des difficultés dans le jeu. Ils devront maintenant se tourner vers les prochaines échéances, avec l'Euro 2020 en janvier d'abord, puis les Jeux Olympiques d'été ensuite, pour lesquels l'équipe de France n'est pas encore qualifiée.

Denis Menetrier @DMenetrier