Exploits de la Pologne, de l'Allemagne et du Danemark

Publié le , modifié le

Le tour principal de l'Euro a débuté sur des rencontres spectaculaires entre la Serbie et l'Allemagne (21-21) et surtout la Pologne et la Suède (29-29). Menée de six buts au début de la deuxième période, l'Allemagne a arraché le nul à trois secondes de la fin. Menée de onze buts à la pause, la Pologne a réussi l'exploit de revenir. Autre fait marquant, la victoire à la dernière seconde du match face à la Macédoine (33-32).

Avec cinq points chacun, la Serbie et l'Allemagne restent les mieux placées  pour retrouver le dernier carré après leur nul. Christophersen a arraché  l'égalisation à trois secondes de la fin pour les Allemands en clôture d'une  journée complètement folle à la Belgrade Arena.

Avant, le match nul 29-29 permet aux Polonais de rester dans la course pour les  demi-finales."Je ne sais pas si je dois pleurer, être en colère ou heureux. C'est  difficile de comprendre ce qui s'est passé aujourd'hui. Mon équipe a réussi  l'impossible", a réagi le sélectionneur polonais Bogdan Wenta. Dans ce match, chaque équipe a remporté une mi-temps 20-9. Au final, le  résultat n'arrange véritablement personne et surtout pas les Suédois,  quadruples champions d'Europe au bord de l'élimination. "La première mi-temps a été brillante, la deuxième catastrophique", a  commenté Stefan Lövgren, le manager de la Suède qui ne compte toujours que deux  points dans ce groupe 1, soit un de moins que la Pologne.

Le réveil du Danemark

Le Danemark aussi a vécu une journée incroyable. Arrivé avec zéro point au  compteur de son premier tour, le vice-champion du monde était au bord du  gouffre lorsque le Macédonien Kiril Lazarov a armé son bras pour inscrire le  but de la victoire, qui aurait été son 14e personnel, à six secondes de la fin. Mais Lazarov a buté sur le gardien danois Niklas Landin et Hans Lindberg  est parti comme une fusée en contre-attaque pour permettre à son équipe de  s'imposer 33-32 au terme d'un thriller qui a vu le réveil de Mikkel Hansen (12  buts).

Cette victoire permet aux Danois de remonter en quatrième position du  groupe, à quasi-égalité avec la Suède, 5e. Mais ils sont encore loin des  demi-finales qui se sont définitivement éloignées pour la Macédoine.

AFP