Hand Espagne championne d'Europe

Euro 2018 : L'Espagne renverse la Suède (29-23) et décroche son premier Euro

Publié le , modifié le

Après quatre finales perdues, les handballeurs espagnols ont remporté leur premier Euro en renversant en finale la Suède 29 à 23 (mi-temps: 12-14), dimanche à Zagreb.

Les Espagnols sont champions d'Europe pour la première fois de leur histoire. Avec ce titre, les hommes de Jordi Ribera poursuivent leur progression sur la scène européenne, après une troisième place en 2014 et une médaille d'argent il y a deux ans. Dans cette finale totalement inattendue, ils ont pourtant été menés pendant toute la première période, avant de neutraliser les Suédois qui n'ont inscrit que 2 buts au cours des vingt premières minutes du deuxième acte.

Les Espagnols décrochent l'or malgré un parcours compliqué lors duquel ils ont connu deux revers avant d'arriver en finale, contre le Danemark (22-25) et la Slovénie (26-31). Mais ils restaient sur une victoire convaincante face aux Allemands, tenants du titre (31-27) mercredi, et surtout une démonstration contre la France (27-23), championne du monde, vendredi. 

Les "Hispanos" avaient été battus lors de leurs quatre précédentes finales (1996, 1998, 2006, 2016), mais cette fois-ci, ils n'ont pas trébuché. Pour cela, ils se sont notamment appuyés sur leur gardien vétéran Arpad Sterbik, 38 ans, rappelé en catastrophe avant les demi-finales pour pallier le forfait de Gonzalo Perez de Vargas, et élu homme du match. Déjà héroïque face à la France, championne du monde, en demi-finale, il a cette fois encore écœuré les Suédois, qui ont encaissé un 9-1 rédhibitoire en deuxième période.

Les Scandinaves espéraient décrocher leur cinquième titre européen, qui aurait été leur premier depuis 2002 et celui remporté par la génération dorée des Wislander, Lovgren et compagnie. Ils doivent se contenter de l'argent mais peuvent s'estimer heureux de leur tournoi, eux qui avaient frôlé l'élimination au tour principal après avoir concédé trois revers.

Au final, les hommes de Kristjan Andresson terminent quand même vice-champions d'Europe avec un bilan de quatre victoires et quatre défaites, en raison de la formule alambiquée de la compétition. Un peu plus tôt dans la petite finale, la France, championne du monde en titre, avait décroché la médaille de bronze grâce à sa victoire sur le Danemark, champion olympique, 32-29.

Réactions : 

Rodrigo Corrales (gardien de l'Espagne et du Paris SG) : "Pour moi, c'est la première médaille dans un grand championnat. C'est la première fois qu'on gagne le trophée de champion d'Europe. On s'est concentré sur notre travail et notre style de jeu. On a eu des difficultés, mais notre groupe est très fort. On y est allés marche après marche et finalement on s'en sort bien. On a utilisé la victoire contre la France pour faire un bon travail aujourd'hui."

Eduardo Gurbindo (arrière de l'équipe d'Espagne et de Nantes) : "Il y a deux ans, on a perdu la finale contre l'Allemagne et ça pique beaucoup. On a obtenu la médaille d'or qui était l'objectif et on va très bien fêter ça ce soir. Je n'ai pas l'habitude de gagner de gros championnats avec l'équipe nationale mais je suis très fier de l'équipe et je suis content parce que mes parents sont ici. Je suis fier surtout pour l'équipe parce que c'était un match super compliqué."

Iosu Goni Leoz (arrière gauche de l'équipe d'Espagne et d'Aix/FRA) : "On mérite cette première place. Ca a été un chemin très dur pour nous parce qu'on a eu des matches compliqués en poule et finalement on a cru en nous et on a réussi à gagner ce championnat d'Europe. On savait que ce serait un match très long, très dur. En deuxième mi-temps, heureusement on a réussi à arrêter beaucoup de balles, on était encore mieux en attaque et Arpad (Sterbik) aussi a fait un match énorme qui nous a beaucoup aidé." 

Ferran Solé (ailier droit de l'équipe d'Espagne et de Toulouse) : "Je n'avais jamais rêvé de jouer un championnat et de pouvoir aider l'équipe comme ça et en plus finir All-Star et champion d'Europe. Je n'arrive pas à y croire encore. On a eu beaucoup de difficultés, on a perdu des matches, mais on a toujours su revenir plus fort."
 

France tv sport @francetvsport