Norvège handball
La Norvège reprend le pouvoir! | FERENC ISZA / AFP

Euro 2014 : Sixième titre pour les Norvégiennes

Publié le , modifié le

La Norvège a remporté son sixième titre de championne d'Europe de handball féminin en battant l'Espagne 28 à 25, dimanche à Budapest.

La sélection scandinave, double championne olympique en titre, reprend le pouvoir deux ans après son échec en finale contre le Monténégro. Sa domination sur le continent n'a pas d'équivalent, même chez les messieurs où la Suède, détentrice du plus grand nombre de victoires, s'est imposée quatre fois. Il s'agissait de la neuvième finale des Norvégiennes dans cette compétition! L'édition 2000 est la seule où elle n'a pas remporté de médaille depuis le lancement du tournoi en 1994.

La Norvège, outre ses trophées européens et olympiques, a aussi remporté à deux reprises le Mondial en 1999 et 2011. Elle espère reconquérir ce titre, perdu en 2013, lors du prochain Championnat du monde, en 2015 au Danemark (5-20 décembre), et prolonger son règne olympique à Rio en 2016, deux compétitions où elle est directement qualifiée grâce à son succès à l'Euro. L'Espagne, qui n'a encore jamais remporté de titre, n'a donc pas réussi à prendre sa revanche sur la Norvège, qui l'avait corrigée lors de l'Euro-2008 (34-21), malgré de nombreuses occasions.

L'Espagne avait pourtant 5 buts d'avance

La sélection ibérique a dominé la première période, grâce à une solide défense, devant sa gardienne Silvia Navarro impeccable, prenant même un avantage de cinq buts après le quart d'heure de jeu (5-10). Mais la "Roja" a trop péché sur les détails, et notamment sur penalty, laissant la Norvège revenir dans le match. Lors d'une deuxième période de haut niveau, les Nordiques ont retrouvé leur puissance de feu en attaque pour recoller rapidement au score par Linn-Kristin Riegelhuth (12-12).

Avec une redoutable efficacité de loin et une gardienne en grande réussite, la Norvège a pris une option sur la victoire en réalisant un 4-0 (24-20), conclu par Sanna Solberg à moins d'un quart d'heure de la fin. L'Espagne ne s'avouait pas vaincue et refaisait surface par Nerea Pena sur penalty dans les cinq dernières minutes (25-26), avant de vendanger ses duels avec la gardienne Silje Solberg.