Didier Dinart arrête la sélection tricolore après 376 sélections
Didier Dinart arrête la sélection tricolore après 376 sélections | AFP - Charly Triballeau

Didier Dinart confirme sa retraite internationale

Publié le , modifié le

Didier Dinart, deuxième joueur le plus capé de l'histoire de l'équipe de France de handball, a confirmé mercredi qu'il arrêtait sa carrière internationale, à l'âge de 36 ans.

"J'arrête. Je ne vois pas l'intérêt de prendre part aux qualifications de  l'Euro si ce n'est pas pour participer à cet Euro. La Croatie en quarts de  finale (du Mondial le 23 janvier) a donc été mon dernier match", a déclaré mercredi le Guadeloupéen, toujours sous contrat avec le PSG Handball jusqu'à la fin de la saison, sur le plateau de BeinSport. 

Cette annonce n'est pas une surprise, le défenseur ayant affirmé depuis de longs mois que le Championnat du monde en Espagne serait sa dernière compétition, entretenant seulement un léger suspense quant à sa participation aux matches de qualification à l'Euro-2014, en avril et juin prochains.

Dinart: "Passer dans le monde de l'entraînement"

"A un moment il faut tourner la page. A 36 ans, j'ai fait ce que j'avais à faire. Maintenant j'aimerais passer dans le monde de l'entraînement pour essayer d'inculquer les valeurs qui ont été les miennes et les fondamentaux de la défense", a souligné Dinart, régulièrement cité comme un successeur possible de Claude Onesta à la tête des Bleus dans quelques années.

"On parle pas mal de moi dans le staff des Bleus, mais pour l'instant je suis sous contrat avec Paris qui souhaite aussi m'intégrer dans son staff,  a-t-il dit. Je n'ai pas de contact avec la fédération. La sélection serait  forcément très intéressante pour la suite de ma carrière. On verra en temps et en heure".

Vidéo: Dinart à l'issue de son dernier match avec les Bleus

Voir la video

Vidéo : Didier Dinart est venu expliquer sa décision sur France Ô 

Voir la video

Portrait en vidéo de T.Hilairsaint, montage : M-O. Boisard, mixage : D. Kone,  et interview sur le plateau d'Info>soir par Elyas Akhoun
 

Gilles Gaillard