Mikkel Hansen Danemark Suède Euro 2012
Mikkel Hansen, la star danoise, échappe à la défense suédoise | ATTILA KISBENEDEK / AFP

Des demi-finales explosives

Publié le , modifié le

Les demi-finales de l'Euro de handball en Serbie opposeront le Danemark à l'Espagne et la Croatie à la Serbie. Si la première de ces rencontres promet beaucoup sur le plan du jeu, la seconde s'annonce particulièrement explosive. Sur et en dehors du terrain.

Chahuté au premier tour et parti de très loin, le Danemark a décroché le dernier billet pour le dernier carré grâce à sa victoire 31-24 sur la Suède. Les vice-champions du monde en titre vont terminer à la deuxième place du groupe 1 derrière la Serbie, qualifiée depuis deux jours et qui rencontrera la Macédoine dans un match sans répercussion mercredi soir. Dans le groupe 2, c'est l'Espagne qui termine en tête grâce à sa victoire 35-32 sur la Slovénie, devant la Croatie, dont le résultat de son dernier match contre la Hongrie n'a plus d'importance non plus.

Hormis la France, la grande absente du dernier carré, les principaux favoris sont au rendez-vous des demi-finales vendredi à Belgrade où sera désigné dimanche le nouveau champion d'Europe, ticket direct pour les JO en prime. Le choc entre la Serbie et la Croatie va être très attendu et s'annonce sulfureux. Mercredi la police serbe a arrêté douze personnes soupçonnées d'avoir agressé la veille des supporteurs croates en marge de l'Euro à Novi Sad. La présence des Danois est un petit miracle puisqu'ils avaient, comme la France, commencé le tour principal avec zéro point. Mais contrairement aux Bleus, ils ont gagné leurs trois matches tout en recevant un coup de pouce de leurs adversaires, dont la Pologne qui a battu l'Allemagne 33-32 mercredi.

L'Allemagne rate la marche

Avec ce nouvel échec, la Mannschaft a pratiquement perdu son dernier espoir de participer à un tournoi de qualification olympique et devrait donc rater pour la première fois de son histoire les Jeux. Le Danemark, à qui il ne restait plus qu'à battre une Suède démobilisée car éliminée, en a profité pour coiffer l'Allemagne... et la Pologne et retrouver le dernier carré de l'Euro, quatre ans après son titre de champion d'Europe. Il y est parvenu sans le moindre souci en prenant le large d'entrée pour se positionner comme un candidat brûlant au titre en sa qualité de miraculé.

AFP