Nikola Karabatic
Nikola Karabatic (PSG) | Geir Olsen/EPA/Newscom/MaxPPP

Ligue des champions : Paris bat Flensbourg mais perd Remili

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a prolongé son invincibilité à domicile en battant Flensbourg 32 à 30 en Ligue des champions de handball, dimanche à Coubertin, mais a perdu l'un de ses joueurs majeurs, Nedim Remili, victime d'une entorse.

L'arrière gaucher des Bleus a quitté le terrain dès la 6e minute. Son pied droit avait violemment "tourné" lors d'un duel. Il n'est plus réapparu sur le terrain. Grâce à ce succès, le PSG rejoint Barcelone en tête. Le club catalan, le seul à avoir battu les Parisiens cette année en 18 matches toutes compétitions confondues (17 victoires pour le reste), viendra à Coubertin dans deux semaines pour un choc qui pourrait décider de la "pole position" du groupe (et de la qualification directe pour les quarts de finale). En attendant, les Parisiens joueront au Danemark contre Aalborg dimanche prochain.

Dans sa salle, le Paris SG n'a plus perdu depuis 55 matches (54 victoires, 1 nul) et plus de deux ans. En Ligue des champions, son dernier échec remonte à cinq ans. Il venait d'y remporter jeudi un match crucial de Championnat de France face à Montpellier (35-30), qui l'a mis, déjà, sur la voie du titre.

"Un gros match"

Contre Flensbourg, que les coéquipiers des frères Karabatic avaient dominé devant leur public lors de la précédente journée, il y a dix jours, grâce à un arrêt de Vincent Gérard à la dernière seconde, ce fut plus dur. Il a fallu attendre cinq minutes avant la fin pour que l'écart passe enfin à trois buts sur un tir du Norvégien Sander Sagosen, le meilleur joueur de la rencontre (7 buts). Les Parisiens ont réussi à conserver ce petit matelas en défendant bien.

"C'était un gros match. Flensbourg a été présent. On a su rester fort dans les moments durs. On a eu de gros arrêts de gardien et de belles défenses", a commenté l'ailier parisien Dylan Nahi au micro de BeinSports. L'Espagnol a maintenu Paris dans le coup à la pause (17-16) en réussissant 10 arrêts en une période.

Sans Remili, le seul arrière gaucher de métier à sa disposition, l'entraîneur espagnol Raul Gonzalez a utilisé le Danois Mikkel Hansen et Nikola Karabatic du côté droit. Les deux droitiers ont été excellents (7 et 4 buts). Remili devra passer des examens pour connaître la longueur de son indisponibilité, dans une période très chargée pour son club et à deux mois de l'Euro-2020 en Norvège et en Suède.
 

AFP