Les joueurs de Montpellier après leur victoire contre Barcelone
Les joueurs de Montpellier après leur victoire contre Barcelone. | GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP

Ligue des champions : Montpellier domine Barcelone

Publié le , modifié le

Le MHB prend une petite option sur les quarts de finale. Les hommes de Patrice Canayer se sont imposés ce dimanche au Palais des Sports René-Bougnol, face à Barcelone (28-25). A égalité à la pause (13-13), les Héraultais ont réussi à faire le break en début de seconde période et ont fait la course en tête jusqu'au bout.

Menés de quatre buts en première mi-temps, les partenaires de l'ailier international Michaël Guigou se sont libérés pour renverser le cours de la rencontre grâce notamment à son arrière lituanien Jonas Truchanovicius, auteur de huit buts.Montpellier peut réitérer le même exploit que l'an passé, où ils avaient éliminé le champion d'Europe Kielce, et poursuivre leur lente réhabilitation six ans après la funeste affaire des paris.

Si le leader du Championnat préserve un espoir, il devra réussir un autre grand match dans une semaine au Palau Blaugrana, dans l'ombre du Camp Nou, où il a toujours perdu par un écart supérieur à six buts."On a été présent sur le premier match, on va essayer de l'être sur le second. Barcelone reste le grand favori quand on compte seulement trois buts d'avance. Et notre priorité demeure le Championnat", résume l'entraîneur Patrice Canayer.

Truchanovicius  a porté les siens

Le MHB a trouvé les ressources en première période pour ne pas sombrer face à l'aisance offensive de Barcelone. L'arrière tricolore Thimothey N'Guessan, auteur six buts en première période, portait les Catalans pour mener de quatre buts (8-12, 22e). Sans jamais paniquer, l'équipe de Canayer réussissait à recoller au score à la mi-temps (13-13) grâce à ses joueurs expérimentés: Vid Kavticnik, Michaël Guigou ou Valentin Porte.

Montpellier s'est transcendé ensuite autour d'une défense plus agressive, d'un gardien efficace: Vincent Gérard et d'arrières décisifs. "On a mis plus d'énergie, un peu plus de rythme. Quand on a vu que l'on était capable de gagner ce match, on a poussé nos attaques, à l'image de Jonas et Baptiste (Truchanovicius et Bonnefond). Cela nous a bien aidés", explique le capitaine Michaël Guigou.

Baptiste Bonnefond a effectué une belle rentrée pour inscrire trois buts et permettre à son équipe de mener de trois buts (21-18) pour la première fois. Le Lituanien Truchanovicus, révélation du match (8 buts), a porté jusqu'au bout Montpellier pour préserver cette avance. Et un espoir avant le retour à Barcelone.

Réaction

Michaël Guigou (capitaine de Montpellier): "On verra au match retour si notre écart de trois est suffisant. On a été à moins quatre en début de match, on a mis du temps à comprendre leur schéma de jeu. On est bien revenus pour finir par notre plus gros écart. On peut être satisfait dans la mesure où on termine avec notre écart maximal. On a un match devant Aix avant d'aller à Barcelone. On sait que le championnat est notre objectif premier.

AFP