PSG - Kiel
Narcisse pris dans la tenaille | MAXPPP - ETIENNE LAURENT

Première chute du PSG en Ligue des Champions contre Kiel

Publié le , modifié le

Pour la première fois de la saison, le PSG ne s'est pas imposé en Ligue des Champions. A domicile, face à l'un des monstres européens qu'est Kiel (3 fois vainqueur de la Ligue des Champions et quatre fois finaliste), les Parisiens se sont inclinés de deux buts (27-25). Ce coup d'arrêt, en l'absence d'Omeyer et Abalo, se traduit au classement par le retour des Allemands à la hauteur des hommes de Philippe Gardent, à six jours du match retour en Allemagne.

Mikkel Hansen a tout tenté. Mais ses huit buts n'ont pas suffi pour permettre au PSG de rester devant Kiel dans le groupe A de la Ligue des Champions. Et son équipe a encaissé sa première défaite dans cette compétition cette saison. Il faut dire que le finaliste de la dernière Ligue des Champions n'est pas n'importe qui. Même en l'absence de deux de ses cadres (Jicha et Palmarsson), cette formation allemande est redoutable. Et Paris n'arrivait pas avec son armada au complet, puisque Luc Abalo, Thierry Omeyer manquaient à l'appel.

Les vice-champions de France pourront nourrir pas mal de regrets. Ils se  sont mis en position de faire tomber les Allemands, finalistes la saison  passée, mais un manque de vigilance défensif leur a coûté très cher en fin de  match. Ils ont eu du mal à entrer dans la partie et à contourner la solide défense  allemande (3-6, 13e). Les solutions sont venues des ailes, même si Johan Sjöstrand, le gardien  suédois de Kiel, a multiplié les exploits, et aussi de meilleurs ajustements  défensifs (9-10, 26e).

La 1e place se décidera à Kiel

Les Parisiens sont passés devant pour la première fois du match sur un but  de Jeffrey Mtima (12-11, 29e), consécutif à un arrêt d'un Patrice Annonay chaud  bouillant, en l'absence de Thierry Omeyer, blessé aux ischio-jambiers. Ils ont dominé les dix minutes suivantes, mais sans pouvoir le traduire au  score. Les Allemands ont ensuite repris les commandes avec le retour en grâce  du demi-centre croate Domagoj Duvjnak, peu inspiré en première période (23-20,  53e). Un énorme Mikkel Hansen, auteur de cinq de leurs six derniers buts, a  permis aux Parisiens d'y croire. Mais leur défense les a trahis en deux ou  trois occasions, où les Allemands se sont retrouvés avec un boulevard devant  eux. Le dernier but de Hansen à une minute de la fin (25-26) s'est avéré  insuffisant, et Duvnjak, sur une action individuelle, a mis un terme à la  discussion.

Les Parisiens, qui voient les triples champions d'Europe revenir sur eux en tête du classement du groupe A, devront s'imposer à Kiel samedi prochain s'ils veulent avoir une chance de finir cette phase de poules à la première place. Cette défaite ne remet toutefois nullement en cause leur qualification pour  les huitièmes de finale, qu'ils devraient pouvoir obtenir sans trop de mal.

AFP

Coupe d'Europe de Handball