Issam Tej (Montpellier)
Issam Tej (Montpellier) | AFP

Montpellier limite les dégâts en Ligue des champions

Publié le , modifié le

Montpellier a sauvé l'essentiel en arrachant le match nul face au club russe de Chekhov (32-32), ce dimanche lors de la 5e journée de la Ligue des champions messieurs de handball. Les Héraultais ne font pas une bonne opération avec ce nul, mais ils ont réussi à préserver leur 4e place dans le groupe C, qui devrait réserver encore pas mal de rebondissements.

Ils retrouveront samedi prochain ces mêmes Russes, qui leur ont posé  d'énormes problèmes par leur fougue et leur rapidité d'exécution, et qui ont  marqué leur premier point de la compétition. Handicapé par les absences de quelques joueurs importants, Montpellier a eu  du mal à contrôler l'attaque de Chekhov, qui aligne un groupe jeune et  inexpérimenté mais ne manquant pas de talent. 

Les Montpelliérains ont parfaitement débuté, grâce à leur ailier droit  slovène Dragan Gajic, auteur des trois premiers buts. Mais, défaillants sur le  repli défensif, ils ont laissé les Russes revenir (7-7, 17e). Les bons ajustements tactiques de Patrice Canayer, avec le passage de Diego  Simonet sur le poste d'arrière gauche, et la mise en place d'une défense  étagée, ont permis au MAHB de reprendre de l'air (13-10, 24e). 

Guigou décisif

Mais Chekhov a fini fort cette première période, puis a repris à son tour  l'avantage (25-23, 47e) grâce à son arrière gauche Alexander Dereven (6 buts). Les deux équipes se sont alors rendu coup pour coup, les Russes continuant  à gêner Montpellier par leurs engagements rapides. Avec un côté droit fonctionnant à plein, grâce aux deux Slovènes Gajic (10  buts) et Vid Kavticnik (9 buts), les Héraultais ont repris la tête à cinq  minutes de la fin (30-29, 55e). 

Mais l'arrière droit Sergey Shelmenko (9 buts) a répliqué. Mené d'un but,  après un passage en force sévère sifflé contre Issam Tej, Montpellier est  finalement parvenu à arracher le nul grâce à Michaël Guigou. L'ailier international, placé en position de second pivot, a réussi à  obtenir un pénalty, transformé par Gajic, à 15 secondes de la fin.

AFP