Thierry Omeyer (PSG)
Thierry Omeyer (PSG) | PHOTOPQR/L'ALSACE/Jean-Marc Loos

Le PSG se qualifie pour les quarts de la Ligue des Champions aux dépens de Dunkerque

Publié le , modifié le

Dans un match acharné et indécis jusqu'au bout, le PSG a fini par valider son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en gagnant contre Dunkerque (23-22). Après avoir remporté le match aller dans le Nord (23-21), les Parisiens sont parvenus à contenir la fougue des hommes de Patrick Cazal. Comme l'an dernier, les coéquipiers de Thierry Omeyer se trouvent donc en quarts. C'est le dernier représentant français, après l'élimination samedi de Montpellier par les Polonais de Kielce.

Trois buts d'écart. Voilà ce qui a séparé le champion de France en titre, Dunkerque, du vice-champion de France en titre, le PSG. Dans ce 8e de finale de la Ligue des Champions, les deux meilleures équipes françaises de la saison passée se sont livrées une énorme bataille. Vainqueurs dans le Nord lors du match aller la semaine passée, les Parisiens avaient un avantage de deux buts avant l'entame du match retour. Avec fougue, avec enthousiasme, les Dunkerquois ont jeté toute leur force dans la bataille, faisant passer un énorme frisson aux supporteurs parisiens. A trois minutes du terme de la rencontre, les joueurs de Patrcik Cazal étaient toujours dans la course. Mais un raté au tir, et un but de Daniel Narcisse ont définitivement enterré les espoirs des visiteurs. 

A l'issue de la rencontre, Philippe Gardent, l'entraîneur parisien, a envoyé une pique à son homologue qui avait accusé son club d'écouter les temps-morts adverses, après le match aller: "On remercie aussi le partenariat que l'on a avec la Nasa qui nous a permis  de faire des choses intéressantes comme écouter dans les vestiaires et durant  les temps morts", a-t-il dit. Comme l'année passée, le PSG se retrouve donc en quarts de finale de la Ligue des Champions. Avec notamment le renfort de Thierry Omeyer à l'inter-saison et des objectifs forcément toujours plus élevés, les Parisiens comptent franchir encore une étape de plus. Mais ils feront face à des grosses cylindrées.

Mais il n'y aura pas le tenant du titre, Flensbourg, éliminé par Kiel (33-28) qui a donc pris sa revanche sur la finale de l'an dernier. L'ancienne équipe de Thierry Omeyer avait gagné à l'aller (30-21).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze