Melic PSG Handball
Fahrudin Melic du PSG | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le PSG sauve ses chances de qualification

Publié le , modifié le

Le PSG a sauvegardé ses chances de qualification en partageant les points avec Veszprem (24-24) dimanche en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Les Parisiens devront malgré tout réussir un immense exploit dimanche prochain en Hongrie dans une Areena imprenable depuis deux ans, pour atteindre enfin le Final Four à Cologne (30-31 mai).

Dans le hangar surchauffé de la Halle Carpentier, les Parisiens s'en sont sortis miraculeusement, après avoir été menés tout le match. Sur le parquet, ils ont été dépassés par les Hongrois, qui les avait déjà éliminés en quarts de finale de la C1 l'an passé. Mais les Parisiens ont montré beaucoup de caractère pour finir sur un 8-3 dans les 13 dernières minutes, qui pour parvenir à remettre les deux équipes à égalité, ce qui rend la tâche possible au retour même si elle reste très difficile. 

Réactions:

Philippe Gardent (entraîneur du Paris SG) : "Les deux équipes ont eu un peu les mêmes qualités et les mêmes problèmes sur ce match-là. Les deux défenses étaient bien en place et se sont un peu annulées. On a eu un peu plus de problèmes qu'eux au niveau du shoot, même si Mikkel (Hansen) a été tout de même très performant aujourd'hui. Cela nous a un peu empêchés de prendre le match par le bon bout. Maintenant qu'on gagne d'un but ou deux, ou qu'on perde d'un, le retour sera aussi difficile et il faudra arriver là-bas avec envie, en espérant qu'on sera un peu plus en réussite au niveau du tir et de la contre-attaque. Ça risque d'être un très gros match. On sait que ce sera extrêmement difficile en raison de l'ambiance. On n'a pas eu un Paris génial au niveau de l'attaque et si on arrive à régler ça, peut-être qu'on peut aller chercher quelque chose là-bas."

William Accambray (arrière gauche du Paris SG) : "Je ne pense pas que ce soit un nul inespéré. Je pense qu'on avait les armes pour faire un bon match aujourd'hui. On a eu pas mal d'échecs sur des tirs faciles. Malgré le fait qu'on ait été tout temps derrière et qu'on ait réussi à revenir, on aurait pu aussi l'emporter et même gagner de 3-4 buts. Mais on va se satisfaire de ce qu'on a fait aujourd'hui et tout est ouvert pour le retour."

Luc Abalo (ailier droit du Paris SG) : "C'était déjà important de ne pas perdre aujourd'hui. Là-bas, ils seront favoris, mais c'était important de mettre ce dernier but. Un petit match nul à l'arrache, ça fait du bien. Il faut y croire. Il faut essayer de casser leur dynamique à domicile. Ça s'est joué au courage et à  l'envie. A la fin, on a essayé d'accélérer le jeu et de prendre des risques, quitte à perdre des ballons."
 

Christian Grégoire

Coupe d'Europe de Handball