Mikel Hansen PSG
Mikel Hansen (PSG) bute sur la défense de Veszprem | ATTILA KISBENEDEK / AFP

Hand : Le PSG quitte l'Europe

Publié le , modifié le

Le PSG a été éliminé de la Ligue des Champions de handball en s'inclinant samedi dans la salle des Hongrois de Veszprem (31-26) en quarts de finale retour. La mission déjà délicate après la défaite du match aller (28-26) s'est avérée impossible pour des Parisiens pas toujours très inspirés ni suffisamment solides dans les moments-clés de la rencontre.

Les champions de France ont  fait illusion pendant une mi-temps, avant de complètement sombrer dans les trente dernières minutes. L'équipe hongroise est apparue beaucoup plus cohérente que le PSG, dont les individualités n'ont une nouvelle fois pas réussi à masquer toutes les failles collectives.

Dans l'ambiance exceptionnelle de la Veszprem Arena, les Parisiens ont livré une première période de haut vol, avec une énorme abnégation dans le  combat et une belle solidarité défensive. Ils ont ainsi réussi à virer à égalité à la pause (12-12). L'exploit  paraissait alors encore à portée de mains. Mais ils ont vite été rattrapés par  es failles déjà bien identifiées, en particulier leur incapacité à maintenir  le même niveau d'exigence pendant 60 minutes.

La défense craque 

Leur défense centrale, si bien organisée en début de match autour d'un exemplaire Ibrahim Diaw, a volé en éclats dans le premier quart d'heure de la  seconde période, sous les assauts du pivot Renato Sulic et de l'arrière gauche Momir Ilic.  Les Parisiens ont commencé à s'agacer contre un arbitrage certes contestable et y ont perdu leur concentration. Avec des gardiens aux abonnés absents, le PSG a très vite vu l'écart enfler (23-17, 44e). Seul Mikkel Hansen, par ses exploits individuels en attaque, et sa réussite sur les jets de 7 m, a entretenu un semblant d'espoir. Mais un double arrêt de Mirko Allilovic sur l'arrière danois puis sur Samuel Honrubia, à cinq minutes de la fin, a définitivement sonné le glas des  chances parisiennes.

Un échec sportif

Cet échec  est un énorme revers pour le club parisien, doté du plus gros budget d'Europe (13,5 millions d'euros), qui ambitionnait d'aller au Final Four  pour sa première apparition en C1 depuis son rachat en juin 2012 par Qatar  Sports Investments (QSI). Mais la vérité du terrain et notamment la vérité du groupe a  démontré qu'elle était supérieure à celle du carnet de chèques  Cette élimination solde une saison catastrophique pour le PSG, éliminé en  demi-finale du Trophée des champions et de la Coupe de la Ligue, et qui va probablement abandonner à Dunkerque son titre de champion de France.   Seule la Coupe de France, dont ils disputeront samedi prochain les demi-finales face à Dijon, peut encore leur permettre de sauver la face. Ce qui  ne devrait pas suffire à satisfaire leur propriétaire qatarien.

Christian Grégoire