Dunkerque, trop limité, chute à Kielce

Dunkerque, trop limité, chute à Kielce

Publié le , modifié le

Dunkerque, décimé par les blessures et qui a eu recours à une jeunesse prometteuse mais encore inexpérimentée, s'est incliné logiquement à Kielce 36 à 32, lors de la 9e journée de la Ligue des champions messieurs de handball.

Cette défaite chez le leader invaincu du groupe D est un coup d'arrêt après  deux succès consécutifs obtenus avant la trêve internationale. Mais elle n'a  rien de déshonorant pour les champions de France en titre, qui gardent leur  destin en main pour décrocher une qualification historique en huitièmes de  finale. Il leur faudra pour cela battre les Suisses de Schaffhouse d'au moins trois  buts lors d'un match capital, samedi prochain pour la dernière journée du  premier tour. L'entraîneur nordiste Patrick Cazal a fait tourner son effectif pour  compenser les absences du gardien Vincent Gérard et du défenseur Mickaël  Grocaut, touchés à une épaule, dont les absences se sont ajoutées à celles de  l'ailier Pierre Soudry (ménisque) et du pivot Benjamin Afgour (dos).

Pendant 25 minutes, l'apport des jeunes pousses Tom Pelayo, Florian  Billant, Nicolas Nieto a apporté de la fraîcheur à un groupe diminué qui  résistait bien à l'armada polonaise. Mais le manque d'opportunisme en attaque (55% de réussite contre 76% pour  Kielce en première période) et de discipline en défense a coûté cher aux  Dunkerquois. Emmené par l'artilleur Karol Bielecki et l'imposant pivot espagnol  Julen Aguinagalde, auteurs de 4 et 5 buts en première mi-temps, Kielce a creusé  l'écart pour quitter le parquet avec 4 buts d'avance à la pause (15-19). Les Nordistes se sont accrochés mais il leur a manqué la rugosité en  défense pour faire mieux que de courir après le score. Ils pourront nourrir des  regrets, car Kielce ne semblait pas intouchable samedi.

Mais, à chaque fois qu'ils se sont rapprochés au score, leur manque  d'expérience les a ramenés à la réalité. Baptiste Butto a redonné un peu de  vigueur (22-25, 41e), annihilé dans la foulée toutefois par des buts de Mateusz  Jachlewski et Tobias Reichmann (22-27). Le même Butto a entretenu l'espoir à moins de trois minutes de la fin  (30-33) mais Kielce a relancé pour conforter sa victoire, la neuvième en autant  de matches depuis le début de la compétition.

AFP