Dunkerque
Les joueurs de Dunkerque Guillard et Nagy | MAXPPP

Dunkerque résiste mais s'incline face à Kelce

Publié le , modifié le

Dunkerque a ardemment lutté avant de s'incliner de peu dans sa salle face à Kielce (25-28), samedi lors de la quatrième journée de la Ligue des champions messieurs de handball. Le champion de France fait une mauvaise opération au classement, même si une victoire contre les Polonais, leaders invaincus du groupe D et candidats au Final Four, aurait été un véritable exploit. C'est la troisième défaite des Nordistes, qui restent pourtant en course pour la qualification pour les huitièmes de finale, mais n'ont plus beaucoup le droit à l'erreur.

Dunkerque  n'a pas pu renouveler la performance réussie la saison dernière  face à ce même club de Kielce, qu'il avait battu lors de la septième journée, pour signer la première victoire de son histoire en Ligue des  champions. Les Dunkerquois ont pourtant longtemps été à la hauteur de leur adversaire pendant 55 minutes, avant d'être rattrapés par quelques mauvais choix offensifs dans les cinq  dernières minutes, et surtout de trop nombreuses exclusions.

Jusque-là, la bagarre avait été intense, les joueurs de Patrick Cazal ne rechignant pas à imposer un rude défi physique aux Polonais. Avec un Vincent Gérard à l'aise dans ses buts et une attaque inspirée, ils  ont mis la pression sur Kielce (7-5, 14e). Mais les Polonais ne se sont pas laissé endormir. Ils ont profité des pertes de balles nordistes pour très vite reprendre la tête (10-9, 22e). Slawomir Szmal, le gardien polonais, a commencé à vraiment entrer dans son match et à s'imposer devant des Dunkerquois qui ont souvent touché les poteaux  (14-11, 28e).

Pluie de pénalités

Dunkerque  n'a pourtant pas lâché prise. Avec une défense bien en place, il  a contenu Kielce dans les dix premières minutes de la seconde période, pour reprendre la tête grâce à Pierre Soudry (18-17, 39e). Les deux équipes ont continué à se rendre coup pour coup, Dunkerque  pouvant compter sur un Julian Emonet lumineux (21-19, 45e). Mais une pluie de deux minutes s'est ensuite abattue sur les Dunkerquois.  La double exclusion de Jaleleddine Touati et Soudry a relancé Kielce (21-21, 47e). Deux arrêts exceptionnels de Gérard ont donné des munitions à Dunkerque   pour creuser une nouvelle fois l'écart. Mais les Français se sont un peu  précipités en attaque. Et les Polonais ont beaucoup mieux géré les dernières minutes pour s'imposer.

Christian Grégoire