PSG Barcelone ligue des champions
Mikkel Hansen (PSG) face à Barcelone | FRANCK FIFE / AFP

Barcelone domine le PSG

Publié le , modifié le

Barcelone a conforté sa position de leader du Groupe A de la Ligue des Champions messieurs en dominant le Paris SG (38-28) samedi en Catalogne.

.Le Paris SG a subi une correction sur le  terrain d'un FC Barcelone en état de grâce (38-28), samedi lors de la 9e  journée de la Ligue des champions, la faute à une première période  catastrophique. Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale avec 11 points, les Parisiens  devront probablement battre le Vardar Skopje le 22 février lors de la dernière  journée du groupe C pour assurer leur deuxième place, derrière l'intouchable  ogre barcelonais (17 pts). Le classement à l'issue de cette phase de poule est important, car il  détermine l'adversaire pour les matches à élimination directe. Malmené mercredi en championnat (32-32 contre le mal-classé Sélestat),  Paris n'a réussi à mettre en danger l'armada de Nikola Karabatic et Cédric  Sorhaindo, invaincue cette saison toutes compétitions confondues, qu'au cours  des quatre premières minutes de jeu. Les Parisiens menaient alors 3-1, grâce à deux arrêts de leur gardien  espagnol José Manuel Sierra, un ancien du Barça. Dans un Palau Blaugrana bouillant, le PSG a ensuite sombré dans une  faillite collective prolongée, encaissant pas moins de huit buts d'affilée en  sept minutes ! Inefficace en attaque, passif en défense, le club de la capitale était  dépassé de toutes parts par un Barça sûr de sa force.

Sursaut d'orgueil de Narcisse

Le retour dans le groupe parisien des champions d'Europe Daniel Narcisse et  Luc Abalo ne lui permettait pas de contrarier le collectif barcelonais, une  machine à marquer bien huilée avec ses 9 artilleurs différents. Après 25 minutes de jeu, les locaux portaient leur avance à 11 buts  d'écarts (17-6), le gardien Arpad Sterbik, champion du monde en titre avec  l'Espagne, écoeurant les attaques adverses. A la pause, Barcelone s'était déjà mis à l'abri d'un potentiel réveil  parisien en menant 19 à 9. La deuxième période, bien que plus équilibrée, n'a pas permis au PSG  handball, défait 33-29 à l'aller, d'espérer un quelconque renversement de  situation. Ni le sursaut d'orgueil de Daniel Narcisse, ni l'entrée époustouflante du  jeune ailier gauche Jeff M'tima (22 ans) ne sont parvenus à enrayer le rouleau  compresseur espagnol.  Dans ce match aux étoiles, disputé avec une vingtaine de joueurs ayant joué  le dernier Euro en janvier au Danemark, le FC Barcelone a capté toute la  lumière pour finalement s'imposer avec dix longueurs d'avance (38-28) et  envoyer un signal à ses futurs adversaires. Paris devra chercher un coin de ciel bleu en championnat, mercredi contre  Toulouse, pour se refaire une santé avant de conclure plus sereinement la phase  de poule de la Ligue des champions, dans une semaine à domicile.

AFP