Coronavirus : Valentin Porte, la nouvelle vie d'un double champion du monde au chômage partiel

Publié le , modifié le

Auteur·e : Manu Roux
L'international français de Montpellier, Valentin Porte
L'international français de Montpellier, Valentin Porte | MAXPPP - GUILLAUME HORCAJUELO

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Capitaine du Montpellier handball, Valentin Porte nous raconte comment il a appris la suspension de toutes les compétitions en raison de l’épidémie liée au coronavirus, et comment il appréhende les prochaines semaines, sans hand.

Il est double champion du monde, cadre de l'équipe de France et de celle de Montpellier, mais Valentin Porte est au chômage. A 29 ans, comme d'autres sportifs, il se retrouve sans activité en raison du coronavirus."C’était vraiment surréaliste. Vendredi matin, après l’entraînement, le manager du MHB Patrice Canayer nous a tous réunis pour nous dire que, dorénavant, il n’y aurait plus de séances, que le club allait fermer temporairement et que tout le monde était en chômage partiel, jusqu’au 15 avril ! 'Chômage' c’est un mot que je ne connais pas bien, en tout cas que je n’ai pas entendu souvent depuis la dizaine d’années que je pratique le hand de haut niveau. On était tous abasourdis."

"Le TQO ? Impossible de se projeter aussi loin"

En pleine saison, au moment où la réussite ou l'échec d'une équipe se décide, les handballeurs héraultais sont stoppés : "Il faut se mettre à notre place: on sortait d’un match de Coupe de France, on préparait notre 8èmes de finale aller de Ligue des Champions à Flensburg en Allemagne (prévu initialement le 18 mars, Ndlr). Bref on est passé en quelques secondes d’un rythme de deux matches par semaine à plus rien, même pas un entraînement ! Ce qui est inquiétant c’est qu’on ne sait pas combien de temps ça va durer car le pic n’est pas encore atteint et comme le handball est un sport de contact avec l’adversaire, j’ai peur qu’on ne soit pas parmi les premiers à reprendre. J’ai du mal à m’imaginer une reprise du championnat le 22 avril. Quant au TQO (reporté en juin) et aux JO, c’est impossible de se projeter aussi loin pour le moment..."

Padel au programme

Mais comme tous, partout dans le monde, Valentin Porte sait que cet arrêt est inévitable. Reste à trouver des occupations, et éviter d'attraper ce virus : "La priorité sera de ne pas mettre notre santé en danger, évidemment. Et d’ici là, il va falloir trouver des occupations pour rester en forme. J’ai prévu de jouer tous les jours au padel (le jeu de raquette, Ndlr) ! Je vais aussi en profiter pour passer plus de temps avec ma famille; chose difficile à faire habituellement en cours de saison."

Propos recueillis par Manu Roux

Manu Roux ManuRouxJO