La FDJ et le PMU sont deux opérateurs de paris sportifs
La FDJ et le PMU sont deux opérateurs de paris sportifs | JACQUES DEMARTHON / AFP

Comment la FDJ surveille les paris

Publié le , modifié le

Depuis l'introduction des paris sportifs en France, un organisme est chargé de surveiller et d'intervenir dès la moindre suspicion d'entorse à l'équité et à la morale sportive. Ce gendarme, c'est l'Arjel. Cela n'empêche pas les onze opérateurs agréés d'effectuer leur propre surveillance. A la FDJ, une équipe de trente personnes se relaye 24 heures sur 24, minute par minute. Le 12 mai dernier, ils ont tiré la sonnette d'alarme.

La saison de D1 tire à sa fin. Montpellier, déjà sacré champion, se déplace Rennes pour rencontrer Cesson-Sévigné. Vu l'écart entre les deux équipes, il y avait peu de chance que les Bretons s'imposent, même face à une équipe B montpelliéraine. D'où une très bonne affaire à faire en cas de défaite imprévue du leader. A condition d'avoir du flair ou d'avoir des infos. La FDJ a commencé à s'inquiéter quand des paris d'un montant quatre ou cinq fois supérieurs à ce qu'on pouvait attendre d'un tel match ont été pris à la mi-temps de Cesson-Montpellier.

La FDJ est autorisé à prendre en France des paris sportifs dans ses 25.000 points de vente pour une moyenne de 500 paris différents par semaine (chiffre d'affaire d'un milliard d'euros en 2011). Sur internet, la FDJ propose 6.000 paris différents par semaine (CA de 74 millions d'euros en 2011). L'opérateur, dont le capital est détenu à 72 % par l'Etat, dispose d'une trentaine de personnes qui se relaient 24 heures sur 24 et 365 jours par an pour surveiller les prises de paris en temps réel. Un douanier est par ailleurs détaché à la FDJ aidé par une dizaines "d'inspecteurs" (ex-policiers ou anciens gendarmes) pour analyser les paris.

Le 12 mai, dès la détection de ces paris anormaux, la FDJ avait alerté le Service central des courses et jeux (SCCJ) du ministère de l'Intérieur. Ce service de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et sa soixantaine de policiers à compétence nationale, sont spécialisés dans la surveillance et les enquêtes sur les jeux d'argent et de hasard en France dans le réseau physique (casinos, cercles, champs de course, points de vente) et des paris sportifs en ligne. Ils sont d'ailleurs régulièrement saisis par le Parquet en cas de mouvements douteux sur des paris sportifs. Suite à cette affaire, une information judiciaire a été ouverte. Elle vise une dizaine de joueurs du club champion de France et leurs proches. 

Voir la video

Xavier Richard @littletwitman