Gérard Omeyer
Vincent Gérard et Thierry Omeyer enlacés, sous les yeux de Didier Dinart, après la qualification des Bleus pour la finale du Mondial. | Mustafa Yalcin / Anadolu Agency

Vincent Gérard / Thierry Omeyer : un duo en compétition pour le bien de l'équipe

Publié le , modifié le

Moins décisif depuis le début de la phase finale, Thierry Omeyer (40 ans) a été supplanté par Vincent Gérard (30 ans) dans le but de l'équipe de France. Un duel bénéfique pour les Bleus. Quand l'un vit un Mondial en demi-teinte, l'autre se révèle décisif. Si l'élève Gérard semble être en meilleure forme que le maître Omeyer, les positions ne semblent jamais acquises. Et si c'était ça aussi la force des Experts ?

55 à 51. C'est le nombre d'arrêts réalisés respectivement par Thierry Omeyer et Vincent Gérard depuis le début de ce Mondial. Des chiffres qui illustrent parfaitement le duel que se livre les deux gardiens de l'équipe de France. C'est également le témoin d'un temps de jeu partagé sur l'ensemble de la compétition. Cependant, les deux hommes sont dans des dynamiques bien différentes. Thierry Omeyer a démarré ce championnat du monde dans la peau d'un titulaire indiscutable avant de décliner à l'approche de la phase finale. C'est alors que le staff des Bleus n'a pas hésité à mettre en avant Vincent Gérard. A 30 ans, le Montpelliérain dispute son premier Mondial. Il va pourtant changer le destin des Bleus.

Face à la Suède en quarts de finale, Vincent Gérard a signé une deuxième mi-temps exemplaire pour hisser les "Experts" dans le dernier carré.
Face à la Suède en quarts de finale, Vincent Gérard a signé une deuxième mi-temps exemplaire pour hisser les "Experts" dans le dernier carré.

La Suède, ce tournant

Après des premiers matchs plutôt convaincants, Thierry Omeyer aborde le quart de finale face à la Suède l'esprit serein même si ses performances sont loin d'être irréprochables. Et là, patatras ! Le meilleur joueur du monde en 2008 passe complètement à côté de sa première mi-temps n'arrêtant que 2 tirs sur 15. Il n'en faut pas plus pour lancer Vincent Gérard dans le grand bain. Ce dernier réalise une prestation de haut vol pour qualifier les Bleus (33-30). C'est alors que l'impensable se produit. C'est bien Vincent Gérard qui débute dans le but tricolore pour la demi-finale contre la Slovénie. Un choix payant puisque l'Héraultais reçoit le trophée d'homme du match avec 17 arrêts au compteur avant de finir la rencontre dans les bras de...Thierry Omeyer ! Oui, "Titi" aura été d'une aide précieuse pour son homologue en saluant chacun de ses arrêts par un geste d'encouragement. Une attitude qui colle à merveille à son rôle de capitaine.

Et en finale, on fait quoi ?

Cette osmose entre les deux hommes forts de la cage française conduit à un sacré dilemme. Qui pour démarrer la finale ? L'expérimenté Omeyer, quadruple champion du monde en titre mais seulement 34 % de tirs arrêtés dans le tournoi. Ou le novice Gérard, dans la forme de sa vie avec un pourcentage d'arrêts de 40 %. C'est peut-être la plus grande interrogation qui entoure l'équipe de France même si Didier Dinart, lui, ne doute pas : "Thierry Omeyer a l'habitude de ces événements. Il débutera la finale". Reste à savoir s'il la terminera.

Fabien Mariaux

Championnat du Monde de Handball