Valentin Porte: "Les arbitres ont un peu gâché la fête"

Valentin Porte: "Les arbitres ont un peu gâché la fête"

Publié le , modifié le

L'arrière/ailier droit de l'équipe de France Valentin Porte a déploré le niveau de l'arbitrage lors du match contre la Norvège, dimanche à Nantes, qui a "un peu gâché la fête" malgré la victoire des Bleus (31-28).

On vous a vu très en colère lors de votre seconde exclusion temporaire en fin de match. Pourquoi ?

Valentin Porte: "J'étais juste en colère contre les arbitres. Faire des erreurs, c'est une chose. J'en fais moi aussi et je sais faire mon mea culpa. Mais que l'on se fiche de moi, cela m'énerve. Je discute gentiment avec l'arbitre en lui disant: +Regarde le pivot qui fait une faute. Je ne suis pas 100% en tort.+ Il me répond +Oui, oui+ et derrière il me met la même (exclusion temporaire). Cela m'a irrité un peu, même si le match était quasiment gagné."

Pensez-vous que les arbitres n'étaient pas au niveau ?

V. P.: "Avec tout le respect que je leur dois, mettre deux arbitres comme ceux-là qui ne sont pas expérimentés pour un France-Norvège, quand on connait le niveau des deux équipes... Cela a gâché un peu la fête. Que ce soit d'un côté ou de l'autre, ils ont fait de grosses erreurs. C'est dommage... Mais, après tout, on s'en fiche parce qu'on a gagné. Je me calmerais tranquillement ce soir (dimanche)."

Que vous a dit Cédric Sorhaindo après votre deuxième exclusion pour vous calmer ?

V. P.: "A chaque fois que je m'énerve, il est toujours là pour m'attraper. Je ne peux pas vraiment m'énerver, parce qu'il est costaud (sourire)... Plus sérieusement, Cédric joue le rôle de grand frère, pour me calmer et ne pas que l'on me catalogue comme un joueur impulsif et nerveux comme je peux l'être. Je l'en remercie, mais je me serais quand même calmé tout seul."

Qu'avez-vous pensé du public ?

V. P.: "C'était top. Dans un climat aussi électrique, ils nous ont beaucoup aidés. On aura d'autres matches comme celui-là. Et on aura encore besoin du public pour mettre la pression sur nos adversaires, les arbitres et galvaniser notre équipe."

AFP

Championnat du Monde de Handball