France Norvège Mondial 2017
Qualifiée en demi-finales, la Norvège a déjà croisé la route des "Experts" dans ce Mondial. En phase de poules, l'équipe de France a vacillé à l'image de Valentin Porte avant de l'emporter (31-28). | Loic Venance / AFP

Slovénie, Croatie et Norvège : ces surprises du Mondial dont les Bleus doivent se méfier

Publié le , modifié le

Qualifiée pour les demi-finales de son Mondial, l'équipe de France de handball est en quête d'un 6ème titre planétaire. Des quatre équipes encore engagées, les Bleus font figure d'épouvantail. Après les déconvenues des favoris danois et allemands, les "Experts" sont même sur une voie royale. Face à eux : la Slovénie, la Croatie et la Norvège. Trois nations pas forcément attendu à ce niveau. Méfiance donc.

La Slovénie : vraiment plus rien d'amical

C'est la plus grosse surprise de ce championnat du monde ! Seulement 14ème du dernier Euro, la Slovénie est en train de réaliser l'un des plus grands tournois de son histoire. Pourtant, ça avait mal commencé. Après un match nul concédé face à la Tunisie (28-28), les Slovènes subissent une lourde défaite contre l'Espagne (26-36) pour terminer à la deuxième place du groupe B. La confiance est absente et le doute bien présent mais, en huitièmes de finale, la Russie est facilement écartée (32-26). Se profile alors un quart de finale périlleux face au Qatar, vice-champion du monde en titre. Dans la peau de l'outsider, la Slovénie arrache son ticket pour le dernier carré au prix d'un match héroïque (32-30). A Bercy ce soir (20h45), c'est désormais la vague bleue qui se dresse face à ce petit pays de 2 millions d'habitants. Avantage aux Bleus qui ont remporté les deux dernières confrontations. C'était au début du mois lors de deux matchs amicaux de préparation au Mondial. Comme on se retrouve...

Hilares, les Slovènes atteignent les demi-finales d'un championnat du monde pour la deuxième fois de leur histoire seulement.
Hilares, les Slovènes atteignent les demi-finales d'un championnat du monde pour la deuxième fois de leur histoire seulement.

La Croatie : comme au bon vieux temps 

1995, 2009 et... 2017 ? La Croatie est un souvenir radieux pour les Bleus. Il y a 22 ans, en Islande, l'équipe de France décrochait son premier titre mondial face aux Croates (23-19) avant d'en remporter un troisième, en 2009, sur le sol de leur adversaire. Un affront terrible pour les coéquipiers d'Ivano Balic. Depuis la retraite de son emblématique capitaine en 2012, la Croatie a peu à peu disparu des radars, ne récoltant que le bronze au dernier Euro. Une période douloureuse pour une nation habituée aux podiums internationaux. Les Croates sont sortis en deuxième position du groupe C avec une seule défaite face à l'Allemagne (21-28). En phase finale, ils se sont montrés courageux pour accéder au dernier carré après des succès étriqués face à l'Egypte (21-19) puis l'Espagne (30-29). Opposé à la Norvège en demi-finales, la Croatie devra démontrer, encore une fois, toute sa hargne pour s'imposer. Plus de finale depuis cette fameuse année 2009 perdue contre les Bleus. Et si, huit ans après, c'était l'heure de la revanche ?

La Norvège : dernier rescapé des géants scandinaves 

C'était la nation la moins attendue dans le grand Nord. Dans l'ombre du Danemark et de la Suède, la Norvège s'est fait une place au soleil. Sans faire de bruit. Placés dans le même groupe que la France, les Norvégiens s'en sortent quasiment indemnes avec une seule défaite concédée face aux "Experts". Et encore ! Les Bleus éprouvent le plus grand mal à se défaire de solides Scandinaves (31-28). Depuis cette défaite, la Norvège n'a fait que s'embellir en écrasant la Macédoine en huitièmes (34-24) puis en se débarrassant de la Hongrie - tombeur du Danemark (!) - sur le score de 31 à 28 pour accéder au dernier carré de l'épreuve. En ce moment, tout sourit au pays des fjords. La Norvège reste sur une performance historique avec sa 4ème place lors du dernier Euro. En France, l'histoire est encore plus belle puisque jamais une sélection norvégienne n'avait fait mieux que 6ème lors d'un championnat du monde. C'était en 1958. Un autre temps.

Conquérants, les "Rouges" norvégiens sont en train de vivre la période la plus faste de leur histoire.
Conquérants, les "Rouges" norvégiens sont en train de vivre la période la plus faste de leur histoire.

Fabien Mariaux