Valentin Porte
Valentin Porte, le symbole de la nouvelle vague tricolore, avait réalisé un superbe Euro en 2014 | AFP PHOTO/JONATHAN NACKSTRAND

Porte, N'Guessan, Grébille, Mahé : La relève du handball français

Publié le , modifié le

A moins d'une semaine du lancement des Championnats du monde de handball, à Doha, l’équipe de France mise plus que jamais sur sa nouvelle garde. Valentin Porte, Mathieu Grébille, Timothey N’Guessan et Kentin Mahé ont tous moins de 25 ans, et ont déjà joué un rôle significatif au sein du groupe tricolore. Ils sont appelés à devenir les futurs Experts et seront forcément attendus au tournant au Qatar.

Valentin Porte (24 ans, 29 sélections)

Le plus capé des jeunes pousses tricolores est déjà un incontournable en équipe de France. Lors des derniers Championnats d’Europe, le jeune gaucher avait été époustouflant en passant sept buts à l’Espagne en demi-finale, puis neuf au Danemark, tenant du titre et pays hôte de la compétition, dans une finale à sens unique. Propulsé titulaire au poste d’arrière droit dans l’effectif de Claude Onesta, le Toulousain, originaire de Versailles, pourrait tenir le poste d’ailier droit à Doha si Luc Abalo, toujours blessé aux adducteurs, n’est pas remis d’ici le début des Mondiaux. Joueur de percussion, Porte n’est pas seulement l’un des grands dynamiteurs du groupe français : il est déjà l’un de ses leaders.

Timothey N’Guessan (22 ans, 15 sélections)

Après l’arrière droit, l’arrière gauche : Timothey N’Guessan, le benjamin de l’équipe de France, est l’autre grand représentant de la nouvelle vague du handball tricolore. Elu meilleur espoir du Championnat en 2013, le joueur de Chambéry n’est pas non plus un novice : il avait déjà participé aux derniers Mondial, il y a deux ans en Espagne, alors qu’il n’avait que 20 ans. C’était alors l’un des deux bizuths du groupe, avec Valentin Porte. Une ascension express pour le natif de Massy, qui en deux ans, était passé de la deuxième division (Vernon) à l’équipe de France. Il est aujourd’hui appelé à avoir un rôle en Bleu bien plus important qu’en 2013, pour confirmer son incroyable potentiel.

Mathieu Grébille (23 ans, 26 sélections)

Meilleur joueur du Hand Star Game fin décembre, Mathieu Grabille a débuté la préparation avec l’équipe de France dans des conditions idéales. Déjà membre de l’aventure européenne en or, l’an passé (sa première grande compétition internationale), l’arrière-ailier martiniquais y avait réalisé quelques entrées remarquées. Plusieurs fois titularisé courant 2014 avec les Bleus, il a même montré la voie à ses équipiers sur certaines rencontres, comme face à la République Tchèque (5 buts), fin octobre. Avec le MAHB, il a réalisé une première moitié de saison canon. Ancien champion de javelot dans les catégories jeunes, le Montpelliérain est bien l’un des futurs gros bras d’Onesta.

Kentin Mahé (23 ans, 20 sélections)

Révélé au Championnat d’Europe junior en 2010 (meilleur buteur, meilleur joueur), Kentin Mahé évolue en Bundesliga depuis ses débuts dans le handball. Le demi-centre n’a jamais joué dans un club français : il a été formé à Dormagen et brille actuellement sous les couleurs du HSV Hambourg. Blessé avant les Mondiaux 2013, pas retenu pour l’Euro 2014, il n’a cette fois-ci pas laissé passer l’occasion en convaincant Claude Onesta de l’intégrer à son groupe. Parfaitement bilingue, Mahé n’a jamais envisagé de jouer pour l’Allemagne. "Mon cœur est français", explique celui qui espère suivre à Doha les traces de son père, Pascal, champion du monde avec les Barjots en 1995.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer

Championnat du Monde de Handball