Claude Onesta
Claude Onesta, le sélectionneur de l'équipe de France | KARIM JAAFAR / AL-WATAN DOHA / AFP

Onesta : "Pas une mauvaise affaire"

Publié le , modifié le

Claude Onesta, le sélectionneur de l'équipe de France messieurs de handball, a considéré que le match nul concédé contre l'Islande (26-26) au Mondial-2015, n'était pas une "mauvaise affaire", mardi à Doha.

Vous retenez le match nul ou la performance des anciens ?

Claude Onesta : "Je préfère tout retenir. Le principe ce n'est pas de laisser de côté des choses qui vous embarrassent. Il faut tout prendre, faire avec. Il faudra essayer de réfléchir à pourquoi en ce début de match on a aussi peu de rythme et aussi peu de précision dans ce qu'on fait. On manque d'agressivité. Ce qui fait que la mi-temps est assez équilibrée, jusqu'à ce qu'ils prennent eux l'ascendant sur le plan de l'agressivité. Ils nous font tomber des ballons, mettent des contres et l'écart se fait. Donc, c'est vraiment une première mi-temps médiocre, et pas du tout du rythme du concert international. Après, la deuxième est compliquée parce que le score est difficile. Je pense que sans les problèmes d'arbitrage de la fin de match, peut-être qu'on aurait vu l'équipe de France passer devant et finir le match de manière plus dynamique que nos adversaires. Mais on s'en sort très correctement, vu le contexte du match et son déroulé. Le match nul n'est pas une mauvaise affaire."

Vous avez pourtant la possibilité de gagner ce match ?

C.O. : "On prend un deux minutes au moment où il ne faut pas. C'est ce qui remet tout en question. Après les ballons sont chauds. On a été plutôt lucide, mais avec les solutions qui nous restaient. C'est surtout dans l'approche du match qu'il faudra améliorer un peu tout ça. Ce match on l'imaginait compliqué parce que c'est le troisième. Il commence à y avoir un peu de fatigue, les journées sont longues. Peut-être qu'inconsciemment, on n'a pas mis suffisamment de dynamisme. Mais on se construit au fil du temps. La bonne nouvelle c'est le retour de Daniel plutôt dans de bonnes conditions. C'est Titi (Thierry Omeyer) qui fait un match très sérieux. Après il faut qu'on soit plus dangereux sur les tirs de loin qu'on ne l'a été. On n'est pas assez dangereux en première mi-temps avec William (Accambray) qui n'est pas franchement engagé vers le tir, avec Xavier (Barachet) qui n'est pas non plus en recherche de tir. Donc on se retrouve avec Niko (Nikola Karabatic) qui doit forcer un peu les actions. Le retour de Mathieu (Grébille) va nous apporter des solutions supplémentaires sur la capacité à marquer de loin. Donc pas d'affolement."

Que pensez-vous de l'exclusion de Nikola Karabatic ?

C.O.  : "C'est un match qui aurait peut-être mérité un arbitrage un peux mieux maîtrisé. Enfin l'arbitrage n'a pas été malhonnête, loin s'en faut, mais il a plutôt été incohérent et par moment inconséquent. Les règles sont faites pour être appliquées et pas inventées. Ce genre de deux minutes, peut-être qu'au Portugal (les arbitres étaient Portugais, Ndlr) ça se siffle, mais chez nous non. On ne fait pas basculer un match sur une faute comme ça. C'est un joueur qui prend des coups tout au long du match. On ne va pas lui reprocher d'en rajouter peut-être une fois. Ce sont des arbitres qui malheureusement n'ont pas l'habitude de gérer des matches comme ça. Mais ça ne change pas grand-chose. Le plan de voyage est toujours le même. Il faut qu'on batte les Suédois pour terminer premiers. C'est quand même le projet qu'on avait."

francetv sport @francetvsport

Championnat du Monde de Handball